Surfer écolo : petit manuel des bonnes pratiques

22

Surfer écolo, est-ce possible ? Derrière la rapidité et la praticité d’Internet se cache une industrie polluante qui représente entre 2 % et 10 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales selon les études, soit plus que le secteur de l’aviation. Heureusement, il existe des gestes simples que vous pouvez mettre en pratique dès à présent pour rendre votre navigation plus verte !

Surfer écolo, bonnes pratiques sur Internet, Kaizen

Si Internet se révèle être une industrie extrêmement énergivore, quelques bonnes pratiques faciles à adopter peuvent alléger la facture carbone. © Pixabay

1. Le vide tu feras.

Les centaines – voire milliers pour certain-es – de courriels dont regorgent nos messageries mobilisent l’énergie des serveurs en permanence, rien que pour être stockés. Le premier réflexe consiste donc à se retrousser les manches et à supprimer tous les messages superflus, surtout ceux avec de grosses pièces jointes. Imposez-vous une routine qui vous convient : par exemple, le 1er de chaque mois, sauvegardez sur votre disque dur les pièces jointes et les messages dont vous avez besoin, et supprimez les autres.


Les data centers et les serveurs, gouffres énergétiques
Les data centers sont de gigantesques lieux qui hébergent des milliers de serveurs par lesquels transitent toutes les données Internet : chaque envoi de courriel, chaque visionnage de vidéos, chaque requête tapée dans un moteur de recherche sollicite les serveurs. Du fait de leur activité constante, les data centers consomment énormément d’électricité. Ils demandent notamment à avoir une température maintenue à 20 °C en permanence.


2. Des newsletters tu te désabonneras.

Prenez le réflexe de vous désabonner des newsletters qui ne vous intéressent pas. Si vous vous sentez submergé, vous pouvez utiliser le service gratuit Unroll.me qui repère en un instant toutes les newsletters auxquelles vous êtes abonné-e (elles sont souvent bien plus nombreuses qu’on ne le pense !) et vous permet de vous désabonner de tout ou partie en un clic.

3. Une messagerie durable tu utiliseras.

Comme Newmanity, qui respecte votre vie privée (vos données ne sont ni analysées ni collectées à des fins commerciales, comme c’est le cas dans la plupart des messageries classiques) et l’environnement, en passant par des data centers alimentés en électricité produite avec des énergies renouvelables.

Les serveurs de la messagerie écologique Newmanity sont alimentés en électricité produite avec des énergies renouvelables.

Les serveurs de la messagerie écologique Newmanity sont alimentés en électricité produite avec des énergies renouvelables.

4. Les champs CC et CCI tu limiteras.

Avant de mettre toute l’équipe en copie, demandez-vous si cela est vraiment nécessaire et si certaines informations ne peuvent pas être données oralement, car chaque destinataire ajouté représente du CO2 supplémentaire émis.

5. Sobrement tu signeras.

Évitez d’utiliser une signature de courriel qui comporte une image ou une pièce jointe.

6. Pour un moteur de recherche responsable tu opteras.

Il existe plusieurs moteurs de recherche qui utilisent les revenus générés par la publicité pour rendre le monde plus vert. En choisissant par exemple d’installer l’extension du métamoteur Lilo sur votre navigateur, vous transformez chaque recherche en microdon destiné à des associations ou des entreprises solidaires. Quant à Écosia, il reverse 80 % de ses revenus à un programme de plantation d’arbres au Brésil.

7. Le noir tu choisiras.

Pour réduire la consommation d’électricité de votre écran, vous pouvez utiliser une page de recherche noire comme Blackle.

En s'affichant sur fond noir, le moteur de recherche Blackle consomme moins d'énergie que sur fond blanc.

En s’affichant sur fond noir, le moteur de recherche Blackle consomme moins d’énergie que sur fond blanc.

8. De moteur de recherche tu te passeras.

Se passer de moteur de recherche évite de solliciter les serveurs qui les hébergent. Ayez donc des favoris bien organisés en dossiers et sous-dossiers afin d’accéder directement aux pages que vous visitez quotidiennement (la page météo et www.kaizen-magazine.com, par exemple). Vous pouvez également taper directement l’URL du site, si vous la connaissez, dans la barre d’adresse.


Internet en quelques chiffres
– Le réseau Internet consomme chaque année l’équivalent de l’énergie produite par 40 centrales nucléaires.
– Le visionnage des vidéos sur Youtube représente 1,2 % de la consommation électrique mondiale.
– 930 000 kilomètres – soit 2,5 fois la distance Terre-Lune – de câbles maillent le fond des océans pour faire circuler les données Internet dans le monde entier.
– Les quelque 500 millions de tweets envoyés chaque jour génèrent 10 tonnes de CO2, soit environ ce qu’émet un Français pour se chauffer, se déplacer, s’équiper et manger chaque année.


9. La pub tu stopperas.

Comme n’importe quel contenu sur la toile, pour s’afficher, la publicité – surtout vidéo – consomme de l’énergie à travers les serveurs. Utilisez un bloqueur de publicités – par exemple Adblock et Ghostery – pour éviter ces contenus énergivores qui polluent aussi l’esprit.

10. Une clef USB tu utiliseras.

Vous avez des documents, des images ou des vidéos à partager avec un-e collègue ? Plutôt que d’envoyer un lourd courriel, favorisez le contact humain et aller le lui porter en main propre sur une clef USB. Si la personne n’est pas présente physiquement, privilégiez l’envoi de pièces jointes par des services tel Wetransfer, qui ne stocke les données que quelques jours sur les serveurs avant de les supprimer.

Kaizen surfer écolo

Entre collègues, préférez vous transmettre les fichiers par clef USB que par courriel pour soulager les serveurs. © Pixabay

11. Les données stockées en ligne tu limiteras.

Si l’utilisation d’un « cloud » en entreprise s’avère très pratique pour stocker et partager les documents, pensez à y faire le tri régulièrement, car chaque fichier présent, pour être rendu disponible à tout moment, entraîne une sollicitation permanente des serveurs.

12. Une police écolo tu utiliseras.

Enfin voici une astuce qui dépasse le cadre de l’utilisation d’Internet : si vous avez vraiment besoin d’imprimer un document, passez-le en police Ecofont, qui utilise moins d’encre que toutes les autres, car chaque caractère est criblé de petits points blancs.
Pensez également à transposer ces astuces sur votre tablette et votre smartphone.

 

favicon

 

Diane Routex

© Kaizen, construire un autre monde… pas à pas

 


Pour aller plus loin :
Pour tout savoir sur l’impact écologique d’Internet et les bonnes pratiques à adopter, consultez le site du projet universitaire Backbone.


Lire aussi : Le numérique, c’est plus écologique ?

Lire aussi : Lilo, le moteur de recherche qui finance des projets solidaires

22 commentaires

  1. Jacques C

    unroll.me oblige à avoir un compte Microsoft (ou à en créer un). C’est quand même totalement contradictoire avec l’objectif de cet article et de Kaizen. Pour ma part, il est hors de question que je me fasse enregistrer par Microsoft, même “pour la bonne cause”, tant cette entreprise est à l’exact opposé de toutes les valeurs que je partage avec Kaizen. En outre, devoir sacrifier au fichage par une multinationale pour échapper au fichage des newsletters, c’est quand même joliment ironique et paradoxal ! Bref, ce conseil et ce lien me surprennent au plus haut point.

    Répondre
    • Vial

      Vous m’ôtez les mots de la bouche. J’ai essayé de contourner cette inscription avec l’option “créer un compte unique” et on m’a demandé mon numéro de téléphone… ben tiens !!!

      Répondre
    • Green IT

      Vous n’avez pas besoin de disposer d’un compte Microsoft pour utiliser unroll.me. Je l’utilise depuis des années et je n’ai pas de compte Microsoft…

      Répondre
  2. Lantéri

    Je viens d’essayer le site Unroll, ça ne marche pas. J’avais adopté le moteur de recherche Lilo, mais il m’engueulait pour que j’enlève Adblock qui me dispense de supporter les pubs, une belle contradiction quand même. Mais il est vrai que, contrairement à d’autres journaux, vous, vous utilisez largement la publicité (ce pourquoi j’ai fini par me désabonner).

    Répondre
  3. Tanguy Jean

    Pour la messagerie, je couple Netcourrier comme webmail, qui n’est pas une messagerie libre mais qui assure ne pas vendre ses fichiers ni offrir de porte dérobée, avec un client de messagerie, Thunderbird, qui est un logiciel libre, lui… Quand je consulte ma messagerie chez moi avec Thunderbird et que j’efface un message, il est détruit automatiquement sur le serveur de Netcourrier. Déjà, ça simplifié le nettoyage mensuel…

    Répondre
  4. anna

    je n’avais pas du tout conscience de cette empreinte sur l’environnement
    tre`ès intéressant.
    Je constate que mes pratiques sont anti-écologiques, et cela me consterne, mais la dominance de mon cerveau droit ne me permet pas de remédier seule à ces nuisances, à moins d’y passer un temps inavouable.
    Des emplois de service/formation aux citoyens sont à créer. Je suis preneuse. vais écrire à Kaizen.

    Répondre
  5. LeeRoy

    Attentif à cette question depuis un moment, il y a dans cet article des points intéressant et d’autres qui m’interpellent.

    À ma connaissance, l’astuce des fond sombre était valable à l’époque des écrans cathodiques, mais n’est plus utile pour les écrans LCD. C’est même l’effet inverse.
    Alors qu’avec les écrans cathodiques, la luminosité d’un pixel dépendait de la puissance du faiseau, pour un écran lcd, la lumière produit est la même sur toute la surface, et il faudra alimenter d’avantage les pixel qui devront absorber cette luminosité. Les pixels noirs consomment plus.

    On ne va pourtant pas regretter les écrans cathodiques qui consommaient tout de même beaucoup plus que les écrans par de même surface.

    Et pour retrouver ses suis habituels, il y a bien plus simple qu’un catalogue de favoris. Les navigateurs modernes proposer les pages que vous avez déjà visité lorsque vous taper un mot de son titre dans la barre d’adresse.

    Répondre
  6. Frédéric Bordage

    Attention, il y a pas mal d’erreur dans votre article :

    1. Vous faites un raccourci entre CO2 et gaz à effet de serre. Or, les émissions de gaz à effet de serre ne se limitent pas au CO2. Je pense que vous confondez “équivalent CO2”, “gaz à effet de serre” et “CO2”.

    2. L’essentiel de vos gestes portent sur l’usage du courriel. Or, 90 % de la bande passante internet française est utilisée pour diffuser des vidéos. Par ailleurs, le gros des impacts de l’internet n’est pas lié à l’envoi et au stockage des courriels. C’est la fabrication des équipements des internautes (et dans une moindre mesure leur fin de vie) qui concentre les impacts. Cf : http://greenit.fr/article/materiel/quelle-est-l-empreinte-environnementale-du-web-5496 et http://greenit.fr/article/bonnes-pratiques/comment-reduire-l-empreinte-environnementale-du-web-5501

    3. Donc, plutôt que de se concentrer sur les courriels dont le stockage n’est pas significatif en terme d’empreinte, mieux allonger la durée de vie des terminaux.

    4. Si vous souhaitez réduire les impacts associés aux courriels, c’est surtout le temps passé par l’internaute pour écrire et lire ces messages qui concentre les impacts, ensuite seulement l’envoi. Le stockage n’est quasiment pas significatif.

    5. Il n’est pas nécessaire de recourir à Newmanity pour réduire les impacts associés à sa messagerie. C’est du marketing…

    6. Les moteurs de recherche tels que Ecosia et Lilo rajoutent de l’impact environnemental !

    7. Blackle ne fonctionne que sur des écrans AMOLED, donc sur aucun écran d’ordinateur ! Cf : http://www.greenit.fr/article/acteurs/blackle-vous-ment

    8. Pour stopper les pubs, il y a une technique gratuite et plus efficaceque les bloqueurs de pub, qui consomme moins de ressources, qu’on utilise depuis plus de 20 ans. C’est la mise à jour du fichier hosts. Cf : http://www.greenit.fr/article/bonnes-pratiques/web-eliminer-definitivement-les-publicites-5528

    9 Ecofont ne fonctionne pas. Mieux vaut lui préférer Century Gothic ou Garamond. Cf : http://www.greenit.fr/article/materiel/changez-de-police-de-caractere-pour-economiser-30-d-encre-2769

    Hope this helps.

    Répondre
    • Diane Kaizen

      Merci Frédéric pour votre remarque : nous avons corrigé et précisé qu’il s’agit bien d’émissions de gaz à effet de serre et non uniquement de CO2.

      Si c’est effectivement la fabrication des équipements des internautes qui génère le plus de pollution, cet article a pour vocation de donner des conseils simples à mettre en œuvre par chacun pour réduire – même un peu – ses émissions de CO2. C’est la philosophie des petits pas que nous appliquons chez Kaizen… Pour approfondir le sujet, nous suggérons en fin d’article de consulter le site backbn.fr.

      Merci néanmoins pour vos conseils et les nombreux liens vers votre site Internet qui permettent d’aller encore plus loin.

      Belle journée.

      Répondre
      • Frédéric Bordage

        Heu… sans vouloir insister, ce sont bien des émissions de — gaz à effet serre — que l’on cherche à réduire,

        et pour être précis :
        – différents GES dont du CO2 lors de la fabrication des équipements ;
        – essentiellement de la vapeur d’eau pour l’électricité produite en France ;
        – différents GES pour l’électricité produite dans un pays “standard” de l’OCDE (dont du CO2, mais pas que).

        Les 3 petit pas “internet” les plus importants consistent à :
        1. conserver les équipements (qui nous servent à surfer) le plus longtemps possible ;
        2. éteindre notre box quand on ne s’en sert pas (comme le robinet d’eau) ;
        3. regarder les TV via la TNT et le moins possible via ADSL.

        Ces trois petits pas sont, de loin, les plus efficaces au regard des résultats d’ACV.

        Il y a un réel danger à renforcer l’attention sur l’arbre qui cache la forêt et non sur la forêt.

        Répondre
        • Lehua

          Tout comme Brigitte, j’aurais voulu avoir des précisions sur votre affirmation par rapport à Lilo et Ecosia. Vous prenez le temps d’expliquer les autres points, mais pas celui-ci 😉 – bien que l’équipe précise sur son site qu’ils soutiennent des projets solidaires pour compenser leurs émissions carbones. Ça me semble pas vraiment être la politique Google, Yahoo ou Bing/Microsoft.
          En attendant, il ne faut pas non plus mettre de côté l’aspect pistage des gros moteurs de recherche et l’ère de l’humain comme élément du Big Data.

          Répondre
    • BRIGITTE

      “Les moteurs de recherche tels que Ecosia et Lilo rajoutent de l’impact environnemental ! ”

      Pouvez-vous préciser comment rajoutent-ils de l’impact environnemental ?

      Merci

      Répondre
      • Green IT

        Les moteurs tels que Ecosia et Lilo s’appuient sur les moteurs tels que Yahoo!, Google, etc. qu’ils “habillent” à leurs couleurs. De ce fait, ils ajoutent les impacts associés à leurs serveurs, à leurs bureaux, etc.

        Si on met de côté l’aspect vie privée, du point de vue de l’environnement uniquement, mieux vaut utiliser Google ou Yahoo! en direct et compenser soit même ses émissions (au passage toutes ses émissions annuelles et pas seulement celles associées à son usage de l’internet).

        Répondre
  7. Facedeves

    Salut.
    Favoriser un affichage en noir le plus souvent possible … ne sert absolument plus à rien avec les écrans actuels. Les dalles récentes n’ont rien a envier à un modèle dépassé affichant blackle, au contraire. Enfin ça n’empêche pas que ce bon vieux blackle reste une bonne idée, il peut conserver un impacte sur la consommation électrique de matériels plus anciens mais toujours usités.

    Répondre
  8. maxime

    plutot qu’AdBlock (gros usage de ressources mémoire et pratiques douteuses http://www.numerama.com/business/194280-et-maintenant-adblock-plus-va-vendre-de-la-publicite.html) et Ghostery, mieux vaut utiliser uBlock Origin (firefox: https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/ublock-origin , chrome: https://chrome.google.com/webstore/detail/ublock-origin/cjpalhdlnbpafiamejdnhcphjbkeiagm?hl=fr ), un projet open source, remplaçant très bien les 2 pré-cités

    Répondre
    • Green IT

      J’insiste sur la pertinence d’utiliser un simple fichier hosts qui ne consomme aucune ressources. Cf mon commentaire plus haut.

      uBlock Origin est très bien dans son genre, mais il consomme nettement plus de ressources.

      Par ailleurs, en utilisant un fichier hosts, on peut aussi bloquer tous les sites jugés indésirables (au choix, selon les moeurs / objectifs de chacun) :
      – jeux vidéo
      – porno
      – violent
      – spoofing et autres sites d’hameçonnage
      – etc.

      Répondre
  9. Django

    Bonjour,

    Ce qui m’a le plus gêné avec unroll.me c’est que le principe n’est pas de désinscrire mais de mettre automatiquement à la corbeille les mails qu’on choisit… Aucun intérêt écologique derrière ça… Au contraire, un abonnement en plus sur des serveurs en plus qui font des actions en plus…
    Je pense que la meilleure solution et de se retrousser les manches et de fouiller ses mails pour trouver les newsletters inutiles…

    Bonne journée,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *