Comment accueillir une émotion ?

36

Une émotion est une énergie qui transporte de l’information et demande un certain temps de réception, de compréhension. Avec cette bande dessiné réalisée par Art-mella, apprenez à accueillir une émotion jusqu’au bout !

Ceci est un extrait de l’ouvrage Émotions : enquête et mode d’emploi publié aux éditions PourPenser.

accueillir une émotion accueillir une émotion accueillir une émotion accueillir une émotion accueillir une émotion

 


Lire aussi : La communication non violente expliquée en bande dessinée

36 commentaires

  1. ARGA Annie

    Super, très pédagogique.
    Je connaissais TIPI et retrouve donc là une version très pratique pour faire appréhender cette approche à des clients “petits et grands”, dès… la salle d’attente ou en consultation à distance.
    Moi qui ne suis pas BD d’ordinaire, je suis très contente et impatiente de commander et recevoir ce livre ! Et je vais enfin m’abonner à Kaizen aussi et pas que pour donner de saines lectures dans ma salle d’attente !
    Merci bien à l’auteur et à Kaizen de diffuser cette info que je vais faire de mon mieux pour relayer car la gestion des émotions est vraiment une clé essentielle du changement de comportements pour aller vers un mieux être.

    Répondre
    • light dys

      Un peu naze comme truc. Je n’y crois pas, personnellement à tout ces trucs là ; la relaxation, les points d’acupuncture et tout ça, je m’en méfie, tout comme tout ce qui prétend pouvoir m’aider à “contrôler” mes émotions de l’extérieur.

      Tu as une émotion ,tu encaisses, tu gères (ou pas) et puis c’est tout… Oh, t’es un homme ou pas? 🙂

      La BD est mignonne mais voilà…

      Après ce n’est que mon avis, je ne critique pas ceux qui y croient.

      Répondre
      • ettenig

        Hello “light dys”Croire c’est une croyance et ça se passe ds le neo-cortex.
        faire l’expérience c’est s’enrichir et grandir.
        Alors pourquoi ne pas en faire l’expérience et en parler après?
        Allez ,en route vers de nouvelles découvertes!
        gérer les émotions pour un mieux être ce n’est pas les controler car c’est impossible.
        C’est ACCUEILLIR comme un ami qui frappe à la porte

        Répondre
      • YoungMama

        “Tu as une émotion, tu encaisses, tu gères (ou pas)”

        Cette méthode permet de “gérer” car justement, d’une part elle ne porte pas de jugement de valeur sur les émotions éprouvées et d’autre part, elle n’implique pas de processus extérieurs de contrôle, d’encaissement ou d’enfouissement.
        Son mécanisme repose plutôt sur l’observation et l’acceptation de ce qu’il se passe.

        Bien à vous

        Répondre
      • coucou

        Est-il nécessaire de croire à quoi que soit ?
        Ça fonctionne et c’est scientifiquement prouvé.
        Et puis, si vous avez pris le temps d’exprimer votre avis sur cet article c’est un peu une manière de défier son contenu, comme si il y avait une part de doute chez vous, non ?
        En effet, si beaucoup de gens règlent leurs soucis quotidiens, grandissent, s’épanouissent, réussissent leurs vies grâce à ces techniques, pourquoi pas vous ?
        Bonne route ! 🙂

        Répondre
      • Pascale

        Une émotion qu’on enfouit en faisant le fort (être un homme ou pas) reviendra de toutes façons d’une manière ou d’une autre et avec toutes ses copines enfouies avec elle, alors mieux vaut nettoyer au fur et à mesure que de laisser la poussière s’accumuler sous le tapis…

        Répondre
      • Olivier

        C’est aussi ta croyance de croire que ça ne marche pas. 😉
        Et ce n’est pas parce que tu n’y crois pas que c’est faux.
        Tu as le droit de refuser que ça puisse être vrai selon ta conception des choses.
        Mais la seule façon de savoir si ça marche, c’est d’essayer.

        Répondre
  2. Lucille

    Merci pour ce partage !
    La BD est super chouette et tellement simple de compréhension.
    Il n’est jamais évident d’assimiler le fait d'”accueillir une émotion” et de transmettre cette notion aussi abstraite aux personnes qui nous entourent.

    Qu’il serait super d’enseigner ses “petits trucs” dés le plus jeune âges !
    Un monde plus serein, et donc moins frustrés, éviterait beaucoup de choses!

    Soyez dans votre corps et pas que dans votre tête 🙂

    Répondre
  3. Marie-Hélène

    Alors là, merci… j’ai tout compris. Pourtant j’en ai lu des testes sur le sujet. Mais là ! bravo… ça semble très simple…
    Maintenant il faut appliquer…
    Belle journée.

    Répondre
  4. Pluma

    J’aime beaucoup ! Merci de m’avoir fait découvrir cette BD originale et bien amenée ! Moi qui travaille sur la suite de la gestion de ces émotions (par les mots justement), avec mes clients, c’est une belle entrée en matière quand je sens que “la coupe va déborder” et qu’ils ont besoin de lâcher prise ! Merci !

    Répondre
  5. Javier

    Soupir, soulagement, sourire et grand merci à Lilo, et personnes qui ont cherché, trouvé et réaliser le passage de ces informations.
    Très cohérent; en lien avec je pense, je dis et je fais…Pensées, paroles et actions.

    Répondre
  6. claudia

    Merci…. tellement simple….. je trouve que pour expliquer à un enfant ce qui ce passe et quoi faire avec…. c’est super… je vais l’expérimenter…. et aussi pour moi…. je n,ai pas encore atteint la parfaite neutralité…..loll

    Répondre
  7. Vonvon

    Au début de la BD :
    “… Alors qu’est-ce que je fais ?”””
    “C’est simple : tu l’accueilles.”
    Répondre à une question par “C’est simple…”, c’est centrer la réponse sur soi. Pour celui qui sait ou qui sait faire c’est toujours simple puisqu’il sait. Il faut savoir se décentrer pour accueillir l’autre et bien comprendre que pour lui ce n’est pas simple.
    Si c’était si simple, pas besoin d’écrire un livre pour expliquer quelque chose qui est complexe.

    Répondre
    • annaway

      J’ai tendance à plutôt accrocher à l’idée, mais pas à la forme également.
      Ce n’est pas un processus “simple”, et nous n’avons pas tous accès à cette facilité “d’accueillir les émotions”.
      Pour quelqu’un qui est en réel souffrance, ce peut être certes un guide, mais léger, et en vérité c’est bien plus délicat que cela. Je trouve que ça peut même être légèrement culpabilisant, car lorsque les émotions sont diffuses, contradictoires, complexes, il est parfois tout simplement impossible d’y parvenir. Un travail de fond peut davantage aider, un accompagnement également par un tiers. On peut vite se retrouver dans un processus de culpabilisation de soi en se disant j’essaie, je n’y arrive pas, je recommence, je n’y arrive toujours pas, etc. C’est pourtant simple, et je n’en suis pas capable. Ce qui peut alors engendrer un cercle vicieux. Je pense personnellement que ce peut être UNE méthode efficace dans certains cas précis, et adapté à certains types d’individus. Mais lorsque ces émotions sont conditionnées par des traumas, il est parfois (souvent) impossible de les accueillir aussi simplement. Bref, belle initiative, mais à prendre avec modération et recul.

      Répondre
      • Laurent

        Super complétement d’accord….. Attention à la culpabilisation de ne pas arriver à aller mieux….

        Répondre
  8. Gabrielle Nicolau

    Quelle belle idée, je suis très contente de cette BD. Je suis certaine qu’elle fera beaucoup de bien à un grand nombre de personnes 🙂

    Répondre
  9. una idea

    Cet article tombe à pic car c’est justement le sujet qui me travaille ces jours-ci.
    Grand bravo à Art-mella pour ses dessins pédagogiques qui me permettent de mieux comprendre les mécanismes en jeu quand on parle d’émotions. Et merci à vous de me le faire connaître.

    Bonne soirée 😉

    Répondre
  10. Marie

    J’ai fait la formation du fondateur de cette méthode. Elle est très efficace, mais comme pour toutes formes de thérapie et comme pour tous traitement prescrit par un médecin classique, le risque zéro n’existe pas. A chacun de tester cette méthode et de voir si elle lui convient ou pas.
    Cela fera bientôt un an que je l’utilise cette méthode sur moi et sur les autres et je peux vous assurer que les changements positifs dans la vie de chacun d’entre nous ne se font pas attendre….

    Répondre
  11. Joemonsters

    Merci beaucoup pour cette bd.
    Je souffre du trouble de personnalité borderline et c’est quelque chose que j’ai mis beaucoup de temps à apprendre pour mieux gérer ce que je ressentais. Depuis, j’essaye de l’expliquer à tous les gens qui souffrent… Mais c’est toujours difficile de mettre des mots et des images sur ce genre de choses. En général, j’utilise le verbe “embrasser” : le fait d’accepter, et, surtout, d’aimer nos émotions.
    C’est très bien expliqué en tout cas. Merci encore ! 🙂

    Répondre
  12. Marie Christine

    Cet outil est très connu dans d’autres pays . en France ça arrive petit a petit. Merci a l’auteur de cette bande dessinée, très bien expliquée et facile a mettre en application afin d’en faire profiter à un maximum de personne.

    Répondre
  13. Fernande

    Très bien écrit ce livre.. Je viens de l’acheter car je suis dans une impasse et je me suis dite “peux-être pourra-t-il m’aider ?” Mais Je n’en suis pas certaine car lorsque l’on fait des crises de spasmophilie accompagnées de pertes d’équilibre et que l’on a l’impression d’être dans une tornade avec une mort imminente, il est très difficile d’accepter les sensations de notre corps sans paniquer. En tout cas, moi je n’y arrive pas mais encore bravo pour cette façon ludique de dire les choses.

    Répondre
  14. Théo

    Pour pouvoir “accueillir” une émotion il faut avoir commencé par s’en dissocier puis rentrer dans tout un processus tel que celui qui est proposé et illustré ici. C’est alors, effectivement une façon de “gérer” des manifestations ou des réactions émotionnelles. Il y a aussi plus simple et plus directe.
    Au lieu de “gérer” une émotion, pourquoi ne pas la vivre “immédiatement” et “intégralement”.

    Répondre
  15. Van Ettinger

    Un grand merci pour cet excellent article que j’ai publié sur mon blog dans le cadre de la journée de l’émotion : @stopburnoutpro 🙏🏼👍🏼

    Répondre
  16. Marie Elise

    sans m’en rendre compte quand cela n’allait pas je me frottais le tranchant de la paume de la main droite, je trouve ici l’explication. je vais améliorer la technique et y mettre un phrasé.
    et quand à laisser venir lémotion, c’est franchement une réelleangoisse et puis après quel soulagement.
    je vais acheter ces livres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *