Do it yourself : réaliser un nichoir à abeilles solitaires

5

Les insectes pollinisateurs, comme les abeilles solitaires, sont indispensables au maintien de la biodiversité. Sans eux, 80 % des plantes à fleurs disparaîtraient de la planète. Mais leur population décline, notamment en raison de la raréfaction des abris. Pour aider les abeilles solitaires, voici comment construire très simplement un nichoir qui pourra accueillir leurs œufs, à disposer dans votre jardin, sur votre balcon ou rebord de fenêtre, en ville ou à la campagne !

Pour réaliser ce nichoir à abeilles solitaires, il vous faut :

  • une boîte de conserve (de 12 centimètres de hauteur minimum) ;
  • des tiges creuses, par exemple de bambous, de roseaux et de ronces ;
  • un sécateur ;
  • de l’argile naturelle (pâte ou poudre à mélanger avec de l’eau) ;
  • pour la décoration : de la ficelle et du scotch double face.

1. Commencez par décorer votre futur nichoir. Fixez quatre bandes de scotch autour de la boîte. Placez la ficelle à l’une de ses extrémités et déroulez la bobine.

2. Découpez autant de tiges que peut en contenir la boîte. Variez les diamètres – entre 2 et 12 millimètres – pour pouvoir accueillir un maximum d’espèces différentes, sachant qu’il en existe environ un millier en France. Veillez à laisser les nœuds, s’il y en a, à une extrémité du tronçon. Les tronçons doivent être légèrement plus petits que la hauteur de la boîte afin d’être protégés de la pluie.

3. Disposez une épaisse couche d’argile au fond de votre boîte.

4. Plantez-y ensuite les tiges une par une, en veillant à disposer les nœuds au fond si vous en avez gardé.

5. Et voilà ! Fixez à présent votre nichoir au minimum à 60 centimètres du sol avec une exposition sud, sud-est, voire sud-ouest, car les abeilles solitaires apprécient les endroits bien aérés et ensoleillés.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’ouvrage très complet Construire un hôtel à insectes, de Wolf richard Günzel, La Plage, 2013

 

Réalisation vidéo : Gaëlle Coudert, Marine Samzun
Api-bricoleuse : Diane Routex

 

Tutoriel à retrouver dans le hors-série 8 de Kaizen Comment devenir autonome – tome 2.

 


Lire aussi : À la rencontre des insectes avec François Lasserre

Lire aussi : Do it yourself : réaliser un tawashi (éponge zéro déchet)

5 commentaires

  1. cecile

    j’ameliorerais le nichoir en utilisant autre chose que du scotch double face ou autre produit non biodegradable…

    Répondre
  2. Jean-Luc

    Bonjour
    J’ai construit un nichoir pour abeilles sauvages il y a plus de 3 ans.
    50 tiges de bambou ficelées ensemble sur 2 étages, séparés par une planche.
    40 cm du sol.
    Diamètres d’entrée: 12 a 22 mm.
    Le tout fixe, sur 2 parpaings, bien isolé de la pluie, orienté sud-est.
    Pas une chérie n’y a niché, et pourtant elles sont très nombreuses …
    Il doit y avoir une erreur 😄
    Bonne journée

    Répondre
  3. Isabelle

    Bonjour,
    Le livre “Construire un hôtel à insectes” de Wolf richard Günzel est un excellent guide et une mine d’informations. Nous avons suivi les instructions pour construire le nôtre qui a été immédiatement colonisé par des Osmies cornues ! Un vrai bonheur de les observer et de les photographier. Pour ceux que ça intéresse, j’ai rédigé un billet à ce sujet 😉
    Belle journée à toutes et tous !
    Isabelle.

    Répondre
    • Jean-Luc

      Bonjour Isabelle,
      Serait-il possible d’avoir ce billet ?
      Merci
      Bonne fin de journée 🐝
      Jean-Luc

      Répondre
      • Isabelle

        Bonjour Jean-Luc,
        Il suffit de cliquer sur mon prénom pour se rendre sur mon site et voir le billet 🙂
        Bon week-end !
        Isabelle.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *