Faire son liquide vaisselle soi-même : facile, écologique et économique

15

Faire son liquide vaisselle soi-même ? C’est facile, écologique et économique. Nous vous proposons de réaliser un produit 100 % naturel avec seulement quatre ingrédients, à très bas prix – à peine 1 euro en tout bio –, et en moins de cinq minutes. L’essayer, c’est l’adopter !
faire son produit vaiselle

Les liquides vaisselles, même ceux estampillés « verts » ou « écologiques », contiennent des produits chimiques nocifs pour votre santé et celle de la planète : au menu, par exemple, le bronopol, un agent antimicrobien qui contient du formaldéhyde, un composé classé « substance cancérogène avérée pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Également, la méthylisothiazolinone, un biocide avéré allergénique et cytotoxique par plusieurs études et même élu « allergène de l’année 2013 » aux États-Unis ! Des informations qui donnent envie de faire son liquide vaisselle soi-même… Alors, c’est parti pour une recette 100 % naturelle !

Ingrédients pour 500 ml :

  • 500 ml d’eau chaude
  • 2 à 3 cuillères à soupe de savon noir ménager, par exemple celui-ci (dégraissant, antibactérien ; il est de formule assez similaire à celle du savon noir cosmétique, mais les sels qu’il contient sont un peu moins doux pour la peau)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de citron (dégraissante, antibactérienne, sent bon)
  • 2 cuillères à soupe de cristaux de soude (dégraissants, antibactériens, récurants)
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc (bactéricide, désinfectant, anticalcaire)

Matériel :

  • Un vieux bidon de liquide vaisselle du commerce ou tout autre récipient qui se ferme
  • Un saladier
  • Un entonnoir

La recette :

  1. Dans un saladier, versez – dans cet ordre – eau chaude, savon et huile essentielle, puis mélangez.
    Kaizen Faire son liquide vaisselle soi-même étape 1
  2. Ajoutez les cristaux de soude et le vinaigre. Mélangez et transvasez dans votre récipient à l’aide de l’entonnoir.
    Kaizen Faire son liquide vaisselle soi-même étape 2

Astuce : cette recette est très liquide. Pour une version « gel » concentré, remplacez le savon noir par 50 grammes de savon de Marseille râpé (sans glycérine, pour éviter les dépôts gras sur la vaisselle).

Nos impressions après le test :

Ce produit vaisselle mousse très peu, ce qui peut faire bizarre au début. Mais il « fait le boulot » : il dégraisse assiettes, couverts et casseroles en laissant un doux parfum d’agrume. Pour vous y habituer, dans un premier temps, vous pouvez alterner et continuer d’utiliser votre produit du commerce une fois sur deux.
Et pour une vaisselle 100 % naturelle et zéro déchet, pensez à remplacer votre éponge jaune et verte par un tawashi tricoté par vos soins.

Kaizen Faire son liquide vaisselle soi-mêmeKaizen liquide vaisselle

 

Par Diane Routex

Photos : Tifenn Ripoll

© Kaizen, construire un autre monde, pas à pas

 


Pour aller plus loin :  Retrouvez d’autres recettes naturelles de produits ménagers dans le hors-série 3 de Kaizen Comment devenir autonome.


Lire aussi : Faire sa lessive soi-même : un premier pas vers l’autonomie

Lire aussi : Jamais sans mon vinaigre

Enregistrer

Enregistrer

15 commentaires

  1. Amy

    Attention cependant, les huiles essentielles d’agrumes sont photosensibles et peuvent laisser des traces sur la peau…

    Répondre
    • Diane Kaizen

      Certaines essences de zestes d’agrumes ont en effet des propriétés photosensibilisantes, liées à la présence de furocoumarines. Ceci dit, tout est question de dose, sachant que dans la recette citée, l’huile essentielle de citron est dosée à 0,2 %. Or des rapports d’essais cliniques montrent que des produits contenant jusqu’à 3 % d’huile essentielle de citron ne se révèlent ni irritants ni photosensibilisants après exposition aux rayons ultraviolets.
      Mais vous avez raison, on n’est jamais trop prudent avec les huiles essentielles, et mieux vaut éviter les surdosages !

      Répondre
  2. Tiff in Lyon

    Belle recette ! Pour encore moins de déchet, on peut remplacer les cristaux de soude par du bicarbonate de soude qui s’achète en vrac 🙂 c’est tout aussi efficace !
    On peut aussi faire en version minimaliste avec seulement un bloc de savon de Marseille. Ça marche très bien aussi !

    Répondre
  3. Luciole

    L’huile essentielle (dont la fabrication, au passage, n’a rien d’écologique), mais aussi et surtout les cristaux de soude sont agressifs pour la peau, surtout en usage répété… Il est indispensable de porter des gants pour faire la vaisselle avec cette préparation !

    C’est l’un des premiers truc que j’ai cherché à faire, quand j’ai commencé ma démarche d’autonomie et de “sobriété heureuse”… Je me suis pris la tête avec différentes recettes, obtenant toujours un produit finalement décevant et qui partait très vite (pas étonnant vu qu’il s’agit majoritairement d’eau).

    Puis grâce à un commentaire lu sur un forum, j’ai enfin trouvé la solution, toute simple : un cube de savon de Marseille (sans ajout de glycérine, qui est bonne pour le linge mais ne convient pas pour la vaisselle où elle laisserait un film gras). Il suffit de poser le bloc sur un coin d’évier et d’y frotter son éponge, ça mousse, ça nettoie bien, on peut le stocker, ça sert à tout, c’est pas prise de tête… Pas la peine de chercher plus loin ! 😉

    Répondre
    • Nico

      Attention, surtout pas de glycérine non plus pour faire votre lessive ! Ca va aussi laisser un film gras sur le linge sinon.

      Répondre
    • Diane Kaizen

      Bonjour Luciole,
      Il est possible de réduire la quantité d’huile essentielle et de cristaux de soude. Par ailleurs, il est également possible de remplacer les cristaux de soude par du bicarbonate de soude (un peu moins dégraissant et nettoyant, moins irritant pour la peau).
      Enfin, vous avez raison, il existe plusieurs façons de laver sa vaisselle au naturel, notamment le fameux « cube de savon de Marseille posé à côté de l’évier », simple et efficace ! Pour les personnes en cours de transition habituées aux produits vaisselle du commerce, cette recette liquide au parfum d’agrume permet un changement en douceur, pas à pas… 😉

      Répondre
  4. Luciole

    Par contre j’ai bien noté l’astuce concernant l’éponge, c’est une jolie trouvaille pour laquelle je n’avais pas d’alternative, merci ! 🙂

    Répondre
  5. as

    Je suis une recette sans cristaux de soude car j’avais lu que cela pouvait irriter la peau. N’est-ce pas gênant dans cette recette pour vaisselle sans gants ? Merci !

    Répondre
  6. Mathieu G

    Le liquide vaisselle consomme beaucoup de matière. Perso, nous avons un gros savon de marseille sur lequel nous passons la brosse à vaisselle ou l’éponge… ça marche très très bien, c’est économique et bien plus rapide !

    Répondre
  7. Denis Raffin

    Si on met ensemble de la soude et du vinaigre, on annule leurs effets respectifs… C’est de la chimie de base (réaction acido-basique) : H3O+ + HO- -> 2H2O
    Donc, il faut choisir !

    Répondre
    • Nico

      Oui, je vois cette erreur dans beaucoup de recettes de lessives aussi : le vinaigre ne doit être rajouté que dans le bac pour adoucissant, et pas mélangé avec la lessive

      Répondre
    • Diane Kaizen

      En effet, le mélange peut donner une solution inerte si les deux molécules sont présentes en mêmes quantités. En revanche, comme l’explique très bien Cécile Berg dans le livre Greenwashing, Fabriquer ses produits ménagers (La Plage, 2016), ajouter un peu de vinaigre dans cette recette permet la création d’un sel, l’acétate de sodium, utile si l’eau est dure (si elle contient beaucoup de sel dissous), car il permet « d’éviter que les résidus mis en suspension lors du nettoyage ne se redéposent ».

      Répondre
  8. Delaveau

    Bonjour, j’essaie depuis plusieurs fois de faire le liquide vaisselle Avec du savon noir ou du savon de Marseille et je trouve à chaque fois qu’il n’est pas assez dégraissant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *