Gardez le souffle, passez au qi gong

1

Le qi gong est une discipline traditionnelle chinoise dont l’objectif est de canaliser l’énergie du corps par la maîtrise de son souffle. Voici quatre exercices accessibles au plus grand nombre que l’on peut effectuer au quotidien afin d’apaiser ses émotions, préserver son énergie et se faire du bien.
qi gong

Né il y a plus de cinq mille ans, le qi gong, littéralement « travail de l’énergie », est un peu à la Chine ce que le yoga est à l’Inde. Une pratique gymnique traditionnelle de santé qui se base en grande partie sur la maîtrise de l’énergie vitale. Elle permet en effet, en associant mouvements lents et exercices de respiration, d’« apporter une vitalité au corps, en faisant circuler l’énergie sans avoir besoin de passer par un effort physique intense », explique François Fournier, professeur de qi gong. Plus concrètement, « le qi gong permet d’entretenir un équilibre harmonieux entre le corps et l’esprit », de « diminuer le stress », mais aussi d’« améliorer la souplesse du corps, le bien-être et la santé » du plus grand nombre. Pour cela, il est intéressant de suivre un cours avec quelqu’un pour vous guider, mais vous pouvez également commencer chez vous, en prenant dix minutes pour reproduire les uns après les autres les quatre exercices de base d’une séance.

Le mouvement de régulation (1) est une sorte d’échauffement. « Il permet d’apprendre à caler l’intention de la respiration sur le geste et de donner un rythme à la séance », explique François Fournier. Vient ensuite le mouvement d’équilibrage (2), qui vise à réguler les polarités du corps. Car nous avons tous en nous deux types de polarités : « électrique lorsque l’on est en colère, et magnétique lorsque l’on est triste ». On parle aussi de yang et de yin. L’exercice permet donc « d’aller chercher alternativement l’énergie du ciel, le yang, et de la terre, le yin, en les amenant à se rencontrer dans le bas-ventre ». On peut ensuite enchaîner avec le mouvement global d’ouverture (3), qui est un exercice de tonification du corps. « L’idée ici est de puiser l’énergie de la terre, de la faire traverser notre corps pour la faire ressortir par notre crâne, un peu comme une fleur qui s’ouvre. » Enfin, le mouvement global de fermeture (4) vient clore cette séance de dix minutes en aidant à se recentrer sur soi-même. « On va chercher l’énergie dans le ciel pour la faire couler telle une cascade dans notre corps. Cela permet de le nettoyer et de le libérer de toutes ses tensions. » Et d’être prêt pour attaquer sa journée.

Mouvement 1 : mouvement de régulation

Les pieds légèrement écartés, inspirez lentement en levant les bras devant vous à l’horizontale, paumes vers le sol, puis redescendez-les en expirant. Enchaînez huit fois ce mouvement en essayant de conserver une gestuelle souple.

Mouvement 2 : mouvement d’équilibrage

Les pieds légèrement écartés, mains croisées devant le bas-ventre, montez le bras droit lentement paume vers le ciel et « poussez » le sol avec la main gauche en inspirant. Redescendez le bras droit et remontez le bras gauche en expirant. Après avoir croisé les deux mains au niveau du bas-ventre, faites le même exercice en inversant les bras et répétez l’ensemble quatre fois.

Mouvement 3 : mouvement global d’ouverture

Jambes écartées, les pieds bien ancrés dans le sol, les mains devant le bassin, montez les bras lentement devant vous, paumes vers le sol, coudes légèrement fléchis, en inspirant jusqu’au ciel. Ouvrez les bras en arc de cercle et redescendez-les ensuite sur le côté en expirant par la bouche, et paumes vers l’extérieur. Répétez l’exercice huit fois.

Mouvement 4 : mouvement global de fermeture

Les pieds légèrement écartés, bras le long du corps, levez les bras sur le côté, en inspirant, paumes vers le ciel, jusqu’à les positionner à la verticale, doigts pointés vers le ciel. Redescendez-les ensuite en les passant devant votre visage et votre torse tout en expirant lentement. Répétez l’exercice huit fois.

 

Texte : Véronique Bury • Photos : Patrick Lazic

Article publié dans Kaizen 29 (novembre-décembre 2016)

En partenariat avec le centre Qee

 


Participer au vacances Kaizen “Randonnées qi gong” du 22 au 28 octobre


Lire aussi : Le yoga au service d’usagers de centres sociaux

Lire aussi : Thierry Janssen : notre approche de la santé

Enregistrer

Une réponse

  1. David

    J’ai testé en montagne lors d’une initiation, un moment de bien être et de découverte du souffle, en plus c’est une forme de gymnastique douce bon pour les corps tendus ou déjà un peu usés, je vais poursuivre de temps en temps.David F

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *