Hamon-nous les uns les autres
et Mélenchon-nous

44

hamon mélanchon

© Rafael Wolf

Trente jours ! Trente jours pour savoir si l’ego de deux personnes est plus important que l’histoire de l’humanité. Trente jours pour savoir si la France choisit de porter le flambeau de la transition écologique ou de suivre les pas de Trump et Poutine, et de renoncer à amorcer un changement de paradigme. Ils ne sont plus que deux, deux à être d’accord sur la nécessité d’agir vite pour éviter le chamboulement climatique annoncé. Deux à proposer une transition écologique forte, possible, et quasi obligatoire. Deux, et pourtant, ils préfèrent la compétition à la coopération. D’aucuns opposent que « ce n’est pas à trente jours qu’on se rallie ». Face à l’urgence, est-il préférable de rester les bras croisés, chacun dans son coin à bouder : « Non, je ne te parle pas » ?

Si une jeune femme, appelons-la « démocratie », ou une vieille dame, nommons-la « Terre », est condamnée et qu’on lui dit : « Madame, il vous reste trente jours à vivre, mais il y a un très mince espoir de vous en sortir. Nous allons devoir tester un nouveau processus. » Ne croyez-vous pas qu’elle tenterait cette expérience ? Et pourquoi utiliser ce vocable de « ralliement » ? Le verbe est créateur ; tentez la coopération, la convergence, la confluence.

Le peuple français déborde d’énergie, de créativité : appuyez-vous sur ces forces vives qui ne demandent qu’à émerger.

Vous êtes bloqués ? Vous ne savez pas comment vous parler ? Contactez Thomas d’Ansembourg pour un stage de CNV accéléré ! Vous ne savez pas comment coopérer ? Sollicitez Colibris pour créer un forum ouvert ou l’université du Nous pour faire émerger un processus d’intelligence collective. Vous ne savez pas comment renouveler l’Assemblée nationale ? Téléphonez à #Mavoix, des députés tout neufs vous attendent. Vous voulez montrer au peuple français que votre programme commun (sic) est réaliste ? Demandez à Alternatiba de vous organiser une vitrine de la société que vous avez imaginée. Vous voulez mettre en œuvre la 6e République rapidement ? Servez-vous du jugement majoritaire mis en place par Laprimaire.org. Vous ne savez pas comment enterrer le PS, mort depuis mercredi ? Il existe des cimetières écolos !

Tout est disponible, là, devant vous, pour construire demain, mais vous préférez vous enferrer dans des postures éculées d’une politique dont les citoyen-nes ne veulent plus.

À l’échelle d’une journée, notre présence sur Terre se résume à 5 minutes. Alors, vous avez trente jours pour qu’on prenne, vous et nous, 5 minutes de plaisir de plus…

Vous êtes intelligents, montrez-le…

 

Pascal Greboval, rédacteur en chef de Kaizen

 


Lire aussi : Coopérez, l’histoire vous regarde !

Lire aussi : Charlotte Marchandise, une présidente normale en 2017 ?

Enregistrer

Enregistrer

44 commentaires

  1. BERNARDIN DIDIER

    Très beau slogan.
    Le problème est : qui doit rallier l’autre ? Car dans les sondages ils sont quasiment ex æquo.
    Il faudrait donc recréer un parti nouveau avec une primaire pour départager celui qui se présentera. Pas facile.

    Répondre
    • Cyril

      Le ralliement suppose que l’un des deux soit subordonné à l’autre et lui fasse allégeance. Ne devrait-on pas plutôt parler d’union, de convergence et coopération, ce qui laisse place à chaque “JE” au sein d’un “NOUS” sans que l’un ou l’autre ne soit dominant.

      Répondre
      • Elijah

        Cyril, tu es trop mignon…
        (j’ai moi-même dû me faire une Instruction Civique Accélérée) Pour l’instant, on est OBLIGéS de fonctionner selon les règles et les institutions de la 5ème République.
        Un seul candidat, dont on peut présenter le programme exactement selon la trame de problèmes/solutions du livre “Demain” (dont peuple déjà en marche et à l’oeuvre dans -maintenant- plus de 3000 groupes locaux, depuis un an), et entouré d’une soixantaine d’ingénieurs (dont mes maîtres innovateurs) techniciens économistes etc …de haut niveau et de haute éthique :
        1° Dérouille et pousse ces institutions à leur maximum pour que le seul changement salutaire se puisse,
        2° Ne suit aucune règle d’appareil de parti (désuète, caduque, conservatrice, soucieuse d’éviter l’ “inattendu” appelé de tous ses voeux par Edgar Morin) , appareils qui tiennent leur candidat dans des liens (au sens ligotté), cf la dernière déclaration du PS via Cambadélis, contraire aux intentions de Hamon.
        Si Hamon est la “bonne personne” qu’indique Jean-Luc Mélenchon, oui! : il va débrancher la matrix.
        Et alors “Hamon président, Mélenchon 1er Ministre”, je te jure qu’en tant que Colibri (dont candidature 2012) et Insoumise, ça me va parfaitement, de toute façon, dès leurs chères Constituante et République instaurées (les solutions-qui-existent se mettant en place parallèlement), on re-vote nos gouvernants!, et on est prêts! (les MOOC et autres ateliers constituants, éducation populaire etc, vont TRèS bon train, d’autant qu’enfin on aura les structures adhoc dans toutes les communes)
        Oui, ainsi que nous alerte “le chant des colibris”, la fenêtre qui se présente est étroite, pas plus grande qu’une meurtrière.
        Chers amis de la Société Civile en Marche dans le Changement pour le Vivant et l’Homme : visez bien, s’il vous plaît!!
        Merci
        Un colibri insoumis et pratiquant.

        Répondre
      • Cesar Roldan

        Mais c’est déjà ainsi que fonctionne la France Insoumise, mouvement et non parti politique où l’on retrouve des individus venant d’un peu toutes les tendances politiques et surtout, majoritairement, des citoyens qui ne s’étaient jamais engagés auparavant.

        Répondre
      • Brenda

        Sauf qu’il faudrait qu’un seul des deux soit candidat ! …trop tard au jour où je découvre ce forum…
        Pour moi ce sera Hamon.

        Répondre
    • Alterophile

      Pour Hamon, on peut s’interroger, mais pour JLM il y a photo explicite : rien que son visage “naturel” (quand il ne se force pas) témoigne qu’après avoir bien profité sans mérite du système PS ce méprisant personnage n’a pas la personnalité, a fortiori altruiste, largement souhaitable.

      Notre mode de désignation d’un président est absurde et après il lui faut une majorité pour appliquer “son” programme qui n’engage que ceux qui y croient

      Plutôt que blanc stérile , votons l’inoffensif et gentil Lassalle, ce qui diminuera didactiquement – légitimité ? – le pourcentage des deux gagnants du premier tour.

      Répondre
    • Gerard Bouchard

      Il faudrait se mettre à la page car Mélenchon est en train de rattraper Fillon pendant qu’Hamon chute à 10%.

      Répondre
  2. anj

    c’est pas qu’une histoire d’égo comme je le pensais aussi au départ, mais il y a des différences de taille difficilement négociables, comme l’antagonisme sur l’europe entre autre

    Répondre
  3. Jérôme TROPINI

    Bonjour Pascal,

    Je vous rejoins pleinement et j’espère que cela a (doit être) été adressé et sera lu par Messieurs Hamon et Mélenchon.

    Pour de l’espoir et de nouvelles énergies.

    Merci

    Répondre
  4. Jossarc

    Hello,

    Bien sûr qu’il y a des egos, qui n’en a pas ? Ici l’ego est secondaire, puisque tout le monde en a ce n’est pas à celui qui en aura le moins. Non, il s’agit plutôt de regarder qui est susceptible d’être le moins consensuel avec le centre ou la droite. Et là force est d’admettre que JLM est le mieux placé !

    Répondre
  5. Jiel

    Franchement, vous n’en avez pas marre avec vos appels à une union impossible. Savoir que plus de la moitié des candidats désignés par le P”S” aux législatives sont de l’aile droite, comment faire alliance avec des gens qui vont vous torpiller à la moindre occasion ? Le programme de la France Insoumise c’est un an de travail en coopération avec la société civile et les citoyens, tout le monde pouvait participer. Cela prouve que vous ne l’avez pas lu. Et arrêtez de parler d’ego, c’est ridicule. Depuis quand vouloir respecter un programme et surtout les gens à qui vous avez promis qu’il n’y aurait plus de compromission avec un parti pourri qui nous a trahi est-il un problème d’ego ? Au lieu de critiquer, renseignez-vous et arrêtez de répéter ce que disent les médias.
    Pour un journal qui veut construire un autre monde, faudrait d’abord lire chaque programme et dire ce qui ne va pas et ce qu’il faudrait améliorer et ne pas attendre qu’on vous contacte pour vous demander votre avis. C’est aller vers et coopérer. Ne pas rester dans votre bulle. Vous réagissez comme un observateur extérieur alors que nous sommes tous concernés.

    Répondre
    • Denis B

      totalement d’accord et je rajouterai que vous avez la responsabilité d’être pragmatique d’autant plus que vous passez votre temps à parler de changement. Il y a une dynamique et un alternative réel pour une vraie évolution des choses… Un peu de courage !

      Répondre
  6. ROBERT

    pourquoi ne parlez-vous pas de François ASSELINEAU, le seul candidat honnête qui parle vrai avec des faits avérés, une expérience et des connaissances certaines et qui n’a pas changé de discours depuis qu’il a créé l’UPR (union populaire républicaine) il y a de cela 10 ans! voir upr.fr.

    Répondre
    • BUTTICE

      OUI MONSIEUR ASSELINEAU SEUL CANDIDAT INTEGRE HONNETE QUI N A PAS DE LANGUE DE BOIS ET QUI CONNAIT SES DOSSIERS, SEUL HOMME POLITIQUE QUI ME FAIT DIRE ET SENTIR FIÈRE DE VIVRE EN FRANCE EN TANT QU ITALIENNE. NADIA B

      Répondre
  7. Gerard Bouchard

    Alors, je vais essayer de résumer le pourquoi de l’impasse mais je sens que ça va être LONG.

    D’abord, mettre un signe égal entre Mélenchon et Hamon en terme d’honnêteté n’est pas juste, et il va falloir essayer de le comprendre.

    1) Mélenchon a quitté le PS JUSTEMENT parce qu’il y avait trop de magouilles et que le parti s’était droitisé.
    2) Benoit Hamon en 2012 a affirmé à propos de Hollande : “On lui assure un flanc gauche qui évite que certains électeurs se tournent vers Mélenchon”. No comment…
    3) Hamon ne serait donc qu’un pantin au service d’un appareil pourri, qui a trouvé comme solution pour survivre de faire élire Emmanuel Macron, l’héritier de la partie droitisée du PS.
    4) Mélenchon sait donc dès le début qu’il ne peut passer aucun accord avec un pantin mais joue le jeu et initie la discussion via une vidéo “Benoit Hamon, choisissez !”.
    5) Le PS refuse d’emblée toutes les conditions émises par Mélenchon, ce qui ferme la porte à toute coopération possible.
    6) Porté par les sondages, Benoit Hamon méprise des militants insoumis en disant “CA fait combien 17% + 10% ? hahaha” avant de partir.
    7) Les semaines passent sans réponse du PS, pendant que les médias tapent sur Mélenchon…
    8) Mélenchon écrit une lettre à Benoit Hamon, et lance un dernier appel dans un de ses meetings pour fixer une date de RDV. Le PS refuse catégoriquement les demandes de Mélenchon, qui n’a d’autres choix que de voir Benoit Hamon EN SECRET dans un restaurant.
    9) J’ai lu dans un article que Benoit Hamon disait “C’est moi qui doit être le candidat”, soit à Pierre Laurent, soit à Mélenchon.
    10) Ce diner aura déterminé deux choses : Hamon se dit pris en étaux entres les courants du PS, qui le remercieront dans le mois suivant pour rejoindre Macron…et les deux hommes confirment un désaccord de taille sur l’UE. Ce n’est pas un petit sujet, étant donné que l’UE DÉCIDE de la politique économique française.

    Voilà donc le résumé. Toutes ces infos peuvent être vérifiées sur Internet, si l’on ne s’attarde pas sur des articles de type “Mélenchon refuse ceci”, “Hamon appelle au rassemblement”.

    Répondre
    • Elijah

      à Gérard Bouchard,
      pas mieux! Merci
      (enfin toutefois: je reviendrai dès que j’aurai un moment pour un peu de déplacement de la focale)
      signé: un colibri fidèle, ‘tirable au sort’ et convaincu

      Répondre
    • paulou

      Je suis d’accord. Le programme L’avenir en commun est un vrai projet de société, abouti et réalisable. La candidature de Jean-Luc Mélenchon est portée par des militants d’une société humaniste, ouverte, intégrative, écologique et sociale. Ce n’est pas une histoire d’ego, mais de convictions et de détermination.

      Répondre
  8. thuong-soo thierry

    Je partage cette vision qu’une coopération et une convergence est plus que jamais urgente mais votre résumé (affrontement de 2 égos au détriment d’un changement de paradigme) en mettant dans la même posture un candidat d’un appareil politique (PS) que vous considérez “mort” (à juste titre) et un autre candidat représentant un mouvement citoyen démocratique (La France insoumise) est pour moi d’une simplicité déconcertante. Comparez longuement les 2 programmes, échangez, écoutez et comprenez (avec les comités locaux de la France insoumise notamment) et vous verrez que Benoit Hamon et Jean Luc Mélanchon ne peuvent pas faire converger leurs programmes en 30 jours, 60 jours, 1 an ou plus. Le programme de la France insoumise n’est pas le résultat d’un petit cercle d’énarques et de technocrates, ou d’un directeur de campagne avec quelques assistants (même soit disant de “gauche”), élaboré en vase clos dans des beaux bureaux parisiens, surfant sur des questionnements à enjeux électoraux à la mode (revenu universel, 6ème république…) , mais est bel et bien le fruit d’une convergence de l’intelligence collective française réunissant associations, collectifs et citoyens de toutes origines et issus de tous les mouvements politiques, qui a démarré et été mise en œuvre plus d’un an avant le démarrage de la campagne présidentielle (comme pour la primaire.org). Mr Hamon, aussi respectable qu’il puisse être, est l’héritier et le défenseur d’un système, qu’il prétend certes à priori vouloir réformer, mais réformer ne veut pas dire changer de paradigme. C’est en l’occurrence pour Mr Hamon, apporter toute une série de mesures palliatives à une organisation socio-économico-politique à bout de souffle et anti démocratique (régime oligarchique et ploutocratique). Ce n’est pas la politique de “pansements” que la France insoumise entend mettre en oeuvre : elle veut tout remplacer, par une vrai révolution, pacifique, toute cette organisation décadente. Cette différence majeure et centrale est telle que continuer à vouloir un rapprochement de ces 2 visions politiques serait aussi naïve que de croire que Macron, Fillon ou Le Pen défendent eux aussi une autre vision chacun. En CNV, nous définissons et distinguons les besoins (ou aspirations) des stratégies mises en œuvre pour répondre à ces besoins. Si tous nos besoins sont universels (besoin de partage, de contribution, d’écoute, d’amour…) les stratégies adoptées par chacun sont diverses. Et quand bien même Thomas d’Ansembourg serait invité à être le médiateur entre Hamon et Mélanchon pour qu’ils coopèrent et élaborent une stratégie commune, il se trouverait bien vite confronté à ce triste constat : Mr Hamon et son parti (enfin ce qu’il en reste) ne sont pas encore prêts à reconnaître véritablement nos aspirations citoyennes (de liberté, de partage, de respect, d’écoute…), il n’est pas prêt à considérer cette formidable opportunité historique de nous faire évoluer vers une “3ème humanité”. S’il y a effectivement une question d’égos (notre système politique actuel constitue d’ailleurs un formidable destrier pour tous ceux et celles qui veulent un piédestal “égoïque”), ne serait ce pas à Mr Hamon de se retirer pour montrer que c’est l’intérêt collectif qui prime pour lui et non pas le sien et celui de ses amis politiques (si vous en doutez consultez la liste des candidats déjà investis par le PS pour les prochaines législatives : 65 % ont voté et soutenu le programme Hollande/Valls, bref présenter du neuf mais avec les anciens…) ? C’est vite oublier en tout cas qu’avec la France insoumise, le président élu le 7 mai prochain se retira dès que la nouvelle constitution sera en vigueur (sous 2 ans maximum). Alors question d’égos, ça change tout non ? Aussi, lorsque vous écrivez “postures éculées d’une politique dont les citoyen-nes ne veulent plus”, à la place d’interpeller les 2 candidats, ne serait pas plutôt Mr Hamon qui se trouve dans cette posture ?

    Répondre
    • Castagna

      Tout à fait d’accord avec Thierry et la position de kaizen est décevante, pas mieux que les médias officiels…

      Répondre
      • Denis B

        @alterophile du pragmatisme vous voulez dire… mais grâce à des réflexions comme la votre on aura Macron ou Le Pen. Qui sont surement plus proches du social, de l’écologie et du changement que prone Kaizen… Malheureusement on fait avec ce qu’on a . Les belles paroles c’est bien mais les actes pour éviter le pire c’est mieux.

        Répondre
        • Castello

          Vous êtes tombés dans la marmite des médias.
          Macaron et Bayrou, c’est du réchauffé.
          Écoutez les infos de RFI, France Culture , Arte, France musique…
          Comme Kaizen , sortez des sentier battus de l’établishment.

          Répondre
    • Sylvie

      Merci Thierry, tout à fait d’accord.
      Je suis bien déçue que Kaizen poste ce type d’article qui me parait bien simpliste, manquant de profondeur et complètement inadapté à la situation. La coopération se construit avec du temps, elle ne se décrète pas !

      Répondre
  9. breton

    je crois que le plus gros problème est l’ignorance des citoyens face à la politique, face aux vrais problèmes et aux vraies solutions qui existent…
    la télé a mis des œillères au peuple et il ne juge plus que par elle…
    triste constat.
    moi je rêve d’une vraie démocratie, de la transition énergétique, de justice sociale et fiscale, de partage des ressources (de l’eau et de la nourriture, il y en a pour tout le monde sur terre) et enfin de paix.
    hamon, les verts, mélenchon, npa, upr, c’est bien mais où entend-t-on parler d’eux?? il y a un problème au niveau des médias qui ne relaient pas l’information, qui ne parlent pas des vrais problèmes ni de l’intégralité des programmes des différents partis et donc ils bernent les gens au final…
    en conclusion, les citoyens ne s’intéressent pas vraiment à la politique (ils ne croient que ce que leur raconte la télé et ne vont pas chercher la vraie information), et ceux qui gouvernent veulent conserver leur pouvoir, même s’ils ne sont pas les meilleurs… c’est un cercle infernal qu’il faut briser avant qu’il ne soit trop tard..
    informons les gens, sensibilisons-les aux vrais problèmes et aux vraies solutions, et peut-être que si un jour tout le monde sait ce qu’il se passe au niveau du réchauffement climatique, tout le monde réclamera la transition énergétique par exemple…

    Répondre
  10. hamon

    on peut avoir raison, et c’est le cas – me semble-t-il – de JL Melenchon, mais si vos troupes ne sont pas suffisantes pour gagner ces présidentielles, alors il faut adopter une autre stratégie…surtout face aux autres dangers qui menacent . Bref, rien n’est simple ! et le combat sera encore long

    Répondre
  11. Le Doc

    On en est encore là les amis ? Sérieux ? Ca n’arrivera jamais.
    La responsabilité n’est pas la leur, mais la nôtre ! C’est nous qui votons, qui modifions les sondages par nos avis.

    Bref, il y a 2 projets, 2 programmes. N’êtes-vous pas assez grands pour faire votre choix ?
    Certes, il y a des convergences, mais aussi des divergences. Ne sont-elles pas suffisantes pour que vous puissiez décider ? Je rappelle qu’il y a aussi un cadre différent dans les deux camps (appareil d’un côté, mouvement citoyen de l’autre). Ca me parait suffisant pour que chacun agisse en âme et conscience.
    Enfin, pour les stratèges du dimanche qui ne votent QUE pour échapper à un sombre 2e tour, vous pouvez aussi regarder quel candidat suscite de l’intérêt et une dynamique.

    Bref, arrêtez d’attendre des autres qu’ils choisissent pour vous. Lisez les programmes, écoutez votre coeur, faites confiance à votre conscience politique et décidez-vous !

    Répondre
  12. lili

    Effectivement, on pourrait bien se demander pourquoi il n’y a pas d’union possible entre Hamon et Mélenchon alors que leurs projets respectifs donnent un poids important à l’écologie…
    Oui, sauf que la question, simpliste de prime abord, ne l’est plus vraiment quand on va plus loin dans l’analyse de chacun des projets et des personnes qui entourent ces projets.
    Pour engager la transition énegétique, il faut revoir un certain nombre de priorités : les profits ne peuvent plus peser plus que nos vies et celle de notre environnement par ex.
    Mais, quand on voit la politique menée par Hollande au cours des 5 dernières années et que l’on voit qu’une partie des politiques qui se rallient à Hamon soutiennent aussi le projet de Hollande, on a de bonnes raisons de se demander si Hamon pourra aller jusqu’au bout de ses idées. Il aura besoin de faire des compromis entre ses idées et les personnes qui l’entourent pour ne pas donner lieu à des frondes (comme celles qu’on a pu voir pendant le quinquennat)
    Mélenchon, en revanche, ne doit rien à personne et surtout, n’a absolument pas le projet de constituer un gouvernement avec les personnalités politiques actuelles (celles qui nous ont mené là où nous en sommes). De cette façon, aucun compromis à faire avec ces personnalités et les idées de la France Insoumise. Et, si il n’y a aucun compromis à faire, alors les possibilités de mener à bien sa politique sont plus que multipliées en comparaison de Hamon.
    Il est là le gros souci de cette union. Si mélenchon avait la certitude qu’il pourrait aller jusqu’au bout de son programme en s’alliant avec Hamon, il le ferait mais, comme l’idée est de construire un gouvernement sans les figures politiques actuelles mais avec le peuple, l’union est plus que discutable.
    Ma question : quand on a lu les 2 programmes et que l’on est journaliste, quel est l’intéret de poser une telle question ?? Sauf si le but est de montrer aux gens que chacun cherche à s’approprier le pouvoir, ce qui n’est pas le cas, pour des raisons d’égo et donc, de mettre le doute dans l’esprit des gens et les conduire à voter autrement…
    Vous voulez que le monde change ??
    Lisez ces deux programmes et luttez pour celui qui vous semble le meilleur pour ce monde !!

    Répondre
  13. Sylvie

    Je vous invite à aller écouter qui milite pour la paix et qui milite pour la guerre… c’est une différence d’objectif au coeur de mes préoccupations ! Pas vous ?

    Répondre
  14. Lemonnier Françoise

    En attendant la véritable démocratie où un Seul ne sera pas responsable de tous les Français, ne serait-il pas préférable de continuer à voter en élisant un François Asselineau, plutôt que toujours parler de Mr Mélenchon ou Benoît Hamon ou pire Mr Macron?

    Répondre
  15. François

    Sondage Odoxa 31 mars :
    Mélenchon 16%
    Hamon 8% (sans le vote écolo des Jadoistes : 3% ) = 5%
    Le PS n’acceptera jamais un ralliement ou désistement de son candidat pour cette raison : Hamon doit rester candidat car il fera au moins 5%,cela va être limite pour être rembourser des dépenses de campagne , mais il le sera
    Ce sont des voix en moins pour Mélenchon d’avoir plus de chance d’être au second tour à moins que les Hamonistes décident eux-même de reporter leur voix sur lui , c’est certainement ce qui est en train de se passer vu les 5,5% pris en 4 semaines par le leader de France insoumise
    En tout cas c’est le PS qui permet à son démissionnaire Macron d’avoir encore 14 points sur Hamon (sic) et 10 points d’avance sur Mélenchon .

    Répondre
  16. lulu

    La photo de gauche ressemble au triste De Rugy … et celle de droite elle fait aussi peur qu’un DeVilliers ! :p

    Répondre
  17. Castello

    Dryades
    D’aucun s’exprime sur une éventuelle candidature de la gauche .
    Ce n’est pas de savoir qui mènera la danse, mais d’ouvrir les yeux .
    Force est de constater , que les ténors DSK , HOLLANDE….aucune personnalité dans ce parti, n’a plus l’envergure d’un chef charismatique !
    Et ça ne se trouve pas à la veille des élections.
    D’autant que MITTERAND n’avait laisse aucun successeur!
    Pour la bonne raison que ce parti à vécu et ne sera plus.
    Et c’est pareil pour la droite.

    Répondre
  18. MB

    Oui, Hamon président et Mélenchon 1er ministre ou inversement!
    Cela ne rentre pas dans les règles? Mais les règles. D’où sortent-elles? Qui les ont mises en places? Qui les modifient?… Quand il n’y aura plus d’hommes sur terre, qu’est-ce qu’on en aura à faire de ces règles qui nous empêchent de faire ce qui est nécessaire… pour la survie des hommes. (Vous trouvez que c’est exagéré!!!!)
    Un pouvoir/Un contre-pouvoir : rien de mieux pour éviter de se retrouver dans sa tour d’ivoire du pouvoir (aussi bien pour Hamon que Mélenchon).
    Certes la révolution, c’est tentant mais vous avez vu ce que cela donne le plus souvent (voir printemps arabes par exemple ou même la nôtre… )
    Peut-être plutôt une transition donc avec les compétences des uns (ils doivent bien en avoir quelques unes!) et la force de conviction, l’énergie… des autres.

    Reste-t-il encore un peu d’espoir?

    Répondre
  19. Descroix

    Juste une petite remarque, si la vie de la terre était ramenée à une journée la présence de l’homme serait de 30 secondes et non 5 minutes. A. Descroix

    Répondre
  20. Raphaël l'insoumis

    Mais que ce type d’article est exaspérant!!! C’est vraiment triste de voir qu’il y a encore des gens pour penser que le non-accord Hamon/Mélenchon est une “bataille d’égo” et qu’il suffit que Mélénchon se retire pour que, instantanément toutes ses voix se reportent sur Hamon… La grande majorité des insoumis qui soutiennent JLM n’ont rien à faire de “la personnalité JLM”. Il a du talent, mais que ce soit lui ou un autre, on s’en fout! Le coeur du problème, c’est que si (par accident) Hamon était élu, il gouvernerait avec 2 tiers de députés PS (on a déjà les noms…) qui ont toujours combattu ses propositions (puisqu’ils ont soutenu inconditionnellement la politique néolibérale de Valls), donc en gros, il y aurait 2 tiers de frondeurs et aucune des ses propositions ne passeraient. Les insoumis savent ça, et donc si Mélenchon se retirait, UNE MAJORITE D’INSOUMIS VOTERAIENT BLANC. Il faut donc arrêter les calculs mathématiques à 2 balles. Les belles promesses non tenues du PS, on a déjà donné!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *