Les Îles Féroé bercées par la mer et la solitude

Les petites communautés évoluant loin de la société moderne : voilà le sujet de prédilection du photographe belge Kevin Faingnaert. Après avoir documenté la vie dans le village espagnol de Matavenero, l’inlassable voyageur nous offre une longue respiration avec ses photographies des Îles Féroé – province autonome du royaume du Danemark, située à mi-chemin entre l’Écosse et l’Islande. D’une fraicheur et d’une pureté singulières, ces instantanés au long cours nous plongent au cœur de villages isolés, bercés par la mer et la solitude.
Îles Féroé Îles Féroé Îles Féroé Îles Féroé Kevin Faingnaert - Îles Féroé
Le photographe Kevin Faingnaert témoigne après son immersion dans l’archipel :
« Perpétuellement gelé de froid, parfois seul, j’ai apprécié le petit et simple confort de la vie : les histoires racontées dans la chaleur accueillante des maisons féroïennes, le son des chansons à propos de l’inlassable mer rugissante, sans oublier ma rencontre mémorable sur la plage avec un message laissé dans une bouteille. Dans ces paysages limpides et cristallins où, dans certains lieux, la population se limite à dix villageois blottis ensemble sur le bord des falaises, j’ai découvert une communauté fermement attachée à ses racines et à ses maisons colorées. Inévitablement, ces villages seront amenés à disparaître un jour. »

Îles Féroé

Îles Féroé Îles Féroé Îles Féroé Îles Féroé

 

Texte et sélection : Simon Beyrand

© Kaizen, construire un autre monde, pas à pas

 


Lire aussi : À Matavenero en Espagne, une communauté autonome vit en harmonie avec la nature

Lire aussi : La grandeur silencieuse du massif des Dolomites, en Italie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *