Créer de l’humus pour l’humanité

Je composte, tu compostes, nous créons de l’humus pour l’humanité !

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes agissent pour limiter la pollution générée par leur quotidien sur l’environnement. Certains deviennent « locavores » ou construisent une maison dite passive, d’autres renoncent à utiliser une voiture ou à prendre l’avion. Et puis il y a ceux qui pratiquent le compostage collectif…

Ça composte pas mal à Paris

Ça se passe au 107, rue de Reuilly, dans le 12ème arrondissement de Paris, au cœur d’une résidence de 560 logements du bailleur Paris Habitat, où vivent environ 2 000 personnes. Une résidence comme il en existe tant d’autres dans les villes ou leurs banlieues. Mais au détour d’une allée, on tombe sur un véritable petit havre de paix. Une végétation abondante, des petits jardins partagés, de la vigne, des arbres fruitiers, des ruches (si, si) et ce qui fait aujourd’hui l’objet de notre curiosité : huit grands bacs à compost. L’image semble saugrenue, nous sommes pourtant bel et bien au centre d’une formidable expérience éco-citoyenne, naturaliste et humaine : celle du premier compost collectif parisien en pied d’immeuble.

Composter, un acte puissant de création

Le grand organisateur de ce qui semble être à première vue un petit miracle est là, un bio-seau à la main, arborant fièrement un tablier sur lequel est inscrit « CompoSt’ory ». Jean-Jacques Fasquel n’est pas un locataire tout à fait comme les autres : conseiller et formateur en développement durable, il est aussi maître-composteur et c’est à ce double titre qu’il a initié bénévolement, dès 2007, cette expérience de compostage collectif qui mobilise aujourd’hui plus de 75 locataires de 5 à 80 ans. Lorsqu’on lui demande comment lui est venue cette drôle d’idée, il répond par une question : « Quelle plus belle illustration du développement durable que le compost collectif ? Nous, ‘les composteurs du107’, ajoute t-il fièrement, nous interagissons positivement avec les cycles naturels de la vie ; en valorisant nos déchets, nous créons de l’humus et de l’humanité, nous fertilisons les sols et le lien social. » Cette fonction créatrice de lien est primordiale aux yeux du maître-composteur qui précise, dans un large sourire : « Et c’est bien plus sympathique de se retrouver autour de bacs à compost que dans un local à poubelles ! »

Le compost, pierre philosophale des déchets !

La formule peut paraître emphatique, il suffit pourtant de mesurer les bénéfices du compostage pour la planète. Car composter revient à transformer nos déchets organiques en ressources de vie, en riche amendement pour le sol, et à réduire dans le même temps la quantité de nos déchets. En effet, alors que nous générons 390 kilos de déchets par personne et par an, l’ADEME estime que 32% du contenu de nos poubelles sont compostables ! Les résultats des « Composteurs du 107 » en témoignent concrètement : ils détournent environ 8 tonnes de déchets chaque année et produisent 4 à 5 m3 de compost. « Au départ, explique Jean-Jacques Fasquel, quand nous n’avions pas de jardin, les participants utilisaient le compost pour leurs plantes de balcon, mais il est désormais utilisé en libre-service au jardin. Croyez-moi, il n’y en a jamais assez ! »

Limites et exigences du compost en pied d’immeuble.

Si le compost en pied d’immeuble apparaît comme une solution idéale pour qui veut recycler ses déchets organiques sans forcément être seul face à son lombricomposteur, il a ses exigences et ses limites. Jean-Jacques Fasquel avoue que l’implication des bailleurs est essentielle : « Dans mon cas, convaincre les habitants n’a pas été difficile, chacun ayant une bonne raison de vouloir participer à une telle aventure, de l’envie de renouer avec la nature au désir de sauvegarder l’environnement, ou bien par esprit de partage. Quant au bailleur Paris Habitat, il a été immédiatement réceptif au projet, le compost en pied d’immeuble faisant partie de sa charte du développement durable. Il a néanmoins fallu le rassurer et répondre à quelques-unes de ses exigences (faire porter le projet par l’amicale des locataires, lancer le projet avec un minimum de locataires participants et signer une convention). Mais face à la mobilisation générale, le projet a fini par voir le jour. Aujourd’hui, Paris Habitat est un partenaire enthousiaste qui me fait confiance pour l’aider à accompagner d’autres de ses résidences dans l’aventure du compost en pied d’immeuble. » Jean-Jacques Fasquel admet cependant qu’il serait faux de penser que tout est simple dans le compostage collectif qui exige, notamment, pour devenir pérenne «  la présence d’un référent dynamique et impliqué ainsi que la formation des participants ». L’espace impose également ses limites, ce que déplore le maître-composteur qui regrette d’avoir atteint la taille maximale de son collectif : « chez nous, on ne peut plus intégrer de nouveaux participants car nous ne disposons plus d’assez de place pour ajouter d’autres bacs ».

Encadré : Des collégiens  récompensés pour leur compost

Le Club Compost des Ecollégiens du Collège Jean Zay à Morsang-sur-Orge (Essonne) a reçu, fin 2011,au Petit Palais à Paris, le Trophée Citoyen des Jeunes.  Engagé depuis 2007 dans un Agenda 21 scolaire, le Collège crée son Club Compost en 2010. Francis Chavanne, enseignant, encadre le projet. « Ce Club est un tel succès qu’il a fallu en créer trois autres – Clubs Jardinage, Mare et Espaces verts – interagissant avec le Club Compost. Au total, plus de trente élèves gèrent cinq composteurs. Tous les déchets fermentes cibles de préparation provenant de la cantine sont recyclés. Chaque année, c’est ainsi un mètre cube de compost qui est utilisé directement par les Clubs dans l’entretien des espaces verts, le jardinage et la plantation d’arbres ».

Texte : Karine Maccagno

Photos : Anne Lore Mesnage

Les structures qui peuvent vous aider :

http://www.compostage.info : Explique toutes les techniques de compostage

http://www.eisenia.coop/ : Une Société Coopérative et Participative.

http://www.miniwaste.eu/ : Projet Européen de gestion des déchets organiques

www.compostaparis.fr : Réseau parisien pour tout savoir sur le compostage

www.reseaucompost.org : Réseau compost citoyen

En savoir plus sur Jean-Jacques Fasquel :

http://compostproximite.blogspot.com/

http://jjfasquel.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *