Médecine, entreprise, sciences… la quantique nous invite à penser un monde plus relié

4

La quantique explique que la vision duelle est un leurre, la compétition une erreur ! Ce podcast, enregistré le 16 septembre lors d’une conférence Kaizen au Goethe Institut Paris, explique comment la quantique ouvre de nouvelles perspectives pour l’humanité.

Intervenants : Philippe Guillemant, Stéphane Drouet et Jean-Louis Garillon.

Animation : Maxence Layet.

 


Lire aussi : Kaizen 22, que dit la quantique ?

4 commentaires

  1. Neo

    Dommage que vous soyez tombés dans le panneau… Comme souvent, ces excellents communicant, qui ne sont absolument pas des physiciens, mélangent tout et n’importe quoi, histoire de faire passer leurs convictions religieuses / spirituelles personnelles pour de la science alors qu’il n’y a aucun rapport. La quantité de contre-vérités flagrantes déversée lors de leurs interventions est sidérante, dommage que l’animateur du débat ne les mette pas en évidence !

    – le premier intervenant parle de ses intuitions personnelles : ce n’est pas de la science, les “énergies” invoquées n’existent pas jusqu’à preuve du contraire… il utilise le terme “quantique” pour remplacer le terme “holistique” connoté religieux. En fait , ce qu’il dit, c’est qu’il faut écouter les patients et les prendre en compte dans leur globalité. C’est très bien, mais c’est de la psychologie appliquée, pas des sciences physiques. De plus il met les croyances culturelles au même niveau que les sciences “dures” issues de l’observation méthodique, ce qui est une paresse d’esprit inacceptable : ce n’est pas parce qu’un récit rassurant peut être efficace en termes de “bien être du patient” que ce récit est vrai. On peut d’ailleurs clairement se faire une idée de sa vision des choses lorsqu’il dit que le mot “divin” fait peur, il le remplace donc par un autre qui veut dire la même chose pour lui mais qui permet en quelque sorte de tenir un discours à connotation religieuse de façon masquée. Il dit aussi que les grand singes seraient “soi-disant” nos ancêtres, ce qui indique qu’il n’y croit pas. Ok il manque toujours un chaînon, mais en général les gens qui rejettent cette évolution ne sont ni plus ni moins que des créationnistes pour qui l’homme a été créé tel quel par un Dieu tout-puissant. Un discours de spiritualité et d’intuition personnellesdonc, et absolument pas d’un spécialiste expliquant l’état de la science.

    – le deuxième est un très bon communicant visiblement rompu aux ficelles du marketing et de la manipulation. C’est pourquoi chacun de ses pseudo-arguments “choc” est ponctué d’un rapide “ok, hein” ou “d’accord, hein” vite enchaîné sur la suite pour ne pas laisser place à la réflexion et forcer l’adhésion : vieille technique commerciale dite “de l’enfumage”. Il ne fait qu’enchaîner des images approximatives pour donner une apparence de science ultra novatrice et très poussée à ses prestations, pour masquer qu’en fait, il ne fait rien d’autre que de la bonne vieille psychologie de groupe et de la résolution de conflits interpersonnels. Là encore, dans les faits, c’est très bien et très utile, sauf qu’il raconte absolument n’importe quoi histoire de se démarquer. Énoncer que le coeur en tant qu’organe “perçoit” des choses -sous forme d’onde !! – avant le cerveau et que c’est physiquement de l’organe “coeur” que viennent les sentiments, c’est juste hallucinant d’ignorance (feinte). Hélas ça correspond à ce que les gens veulent entendre dans la salle. Hé oui, c’est tout simplement du marketing : il a une prestation à vendre, et Kaizen se fait avoir en faisant indirectement sa pub et en ne remettant pas en cause ses élucubrations.

    – les deux premiers intervenants ne savent visiblement pas grand-chose de la Physique Quantique même s’ils ont quelques exemples “tarte à la crême” obligatoirement inclus dans le discours : ils parlent plus volontiers de “la quantique”, ce qui ne veut rien dire mais donne une impression de discours scientifique.

    – Seul le troisième intervenant relève cette imprécision volontairement fourre-tout. Malheureusement sont explication de la physique quantique est extrêmement complexe et bien loin de notre quotidien : on dirait du Star Trek… Alors que ses descriptions semblent correspondre aux convictions des scientifiques spécialisés, le public est clairement perdu. Et à la fin de son discours, patatras, tout s’écroule : il saute sans lien logique d’une description détaillée du monde selon la physique quantique (exacte ou déformée je ne peux en juger avec certitude), à une conviction personnelle totalement déconnectée : En fait, il explique qu’il n’est pas un physicien lui non plus (quel dommage de ne pas inviter au moins un réel spécialiste pour expliquer de quoi il s’agit), mais un informaticien, roboticien. N’ayant pas réussi à reproduire correctement le fonctionnement du cerveau de manière informatique, l’orgueil l’aveuglant, sa frustration face à cet échec personnel le conduit à décréter tout simplement qu’il est “impossible” que notre cerveau biologique soit le siège de la conscience ! Ce qui est tout bonnement ahurissant et absolument illogique. Un peu comme si un DJ décrétait que le solo de Stairway To Heaven ne peut venir d’une guitare, juste parce qu’il n’arrive pas à le reproduire avec une Game Boy.

    Par la suite, il explique doctement que “l’âme se détache du corps” au moment de la mort, comme si c’était un fait démontré, ce qui est aberrant. On reconnaît bien là un biais idéologique religieux identique à celui du premier intervenant, qui n’a rien de logique ni de sérieux. Il est très dommage que personne le fasse redescendre sur terre à ce moment en rappelant qu’il ne s’agit là que de sa conception toute personnelle des chose, qui ne correspond à rien dans les faits ni en théorie.

    Donc il est bon de rappeler :

    – qu’aucun des intervenants n’est physicien donc spécialiste du sujet.

    – que leurs interprétations sont extrêmement SUBJECTIVES et PERSONNELLES et n’ont strictement rien à voir avec des faits avérés attestés par le corps scientifique

    – que le concept d’âme ne correspond à rien scientifiquement parlant, le mot “conscience” étant un phénomène psychologique un peu flou et non un objet ou une entité mesurable, quantifiable, encore moins indépendante du corps

    -que la dualité corps / âme, corps / esprit ou corps / conscience n’existe pas : la pensée est le produit de l’organe cerveau qui fait partie du corps jusqu’à preuve du contraire.

    – que le coeur n’est pas un organe de perception, encore moins de décision, et qu’il n’envoie pas d’ordres au reste du corps. C’est un organe mécanique, une “pompe à sang” et ça fait trèèèès longtemps que tout le monde sait ça…

    – que le siège des décisions est dans le cerveau qui contient plusieurs parties dont certaines prennent des décisions “subconscientes”, instinctives, réflexes… avant de passer par les fonctions cognitives conscientes. C’est le cerveau qui envoie des messages au “ventre” et au coeur par le biais des neuro-transmetteurs, en réaction aux stimulus perçus par les sens et interprétés par les neurones du cerveau.

    – que la physique quantique n’est par définition EN AUCUN CAS APPLICABLE à tout ce qui est supérieur à la taille d’un atome, donc à rien de ce que le commun des mortels peut faire l’expérience. Concilier la Mécanique générale et la Physique Quantique est le Graal des physiciens, ce ne sont pas trois VRP en goguette qui vont y arriver dans leur coin (vu qu’ils ne font ni études, ni équations, ni observation).

    – que les énergies, les ondes et les champs magnétiques, en sciences physique, correspondent à des concepts scientifiques très précisément définis, observables et quantifiable, pour lesquels il existe des formules de calcul très précises et des lois appliquées au quotidien par tous les ingénieurs du monde. Aucune ne correspond aux soi-disant “énergies” des médecines traditionnelles ou des discours religieux, magiques… celles-ci étant omniprésentes dans les discours, mais jamais observées, non calculables, non justifiées et tout simplement… imaginaires, au même titre que les chakras ou les vies antérieures. Leur “effet” est tout simplement le fruit de l’effet psychologique du discours. De la part d’un intervenant public, mélanger systématiquement croyance et science est toujours un signe de malhonnêteté intellectuelle et de manipulation.

    – Que ces personnes sont avant tout là pour faire parler d’eux et se vendre en tant que prestataire de service ou auteur de livre.

    – Que personne parmi eux n’est reconnu par la communauté scientifique comme représentant le consensus en la matière, ce qui est logique car ce ne sont pas des spécialistes et ils n’ont dans ce domaine que les connaissances acquises dans leurs lectures personnelles, mues par le désir de trouver un sens à la vie en accord avec leur conviction, culturelles, religieuses ou intuitives, là ou il n’y a que calculs et conjectures sur des particules non observables. Un non-sens.

    Dommage donc que Kaizen qui est un très bon magazine n’ait pas su rebondir de manière rationnelle face à cet enthousiasme fourre-tout, alors que les mots-clés habituels “quantique” “énergie” et “âme” auraient dû allumer tout de suite les voyants d’alerte, face à de l’évangélisation religieuse déguisée en pseudo-science.

    un peu de lecture supplémentaire pour finir et ne plus se faire avoir à l’avenir : http://cortecs.org/cours/quantoc-lart-daccommoder-le-mot-quantique-a-toutes-les-sauces/

    Répondre
    • Mathieu Sarrasin

      Merci Néo pour ce commentaire ! je pense exactement la même chose mais je n’aurai pas su le transcrire aussi bien. (et +1 pour le lien cortecs!)

      Personnellement je n’ai rien contre le fait que des gens pensent de cette manière et croient en ce qui est dit dans la conférence. Si ça peut les rendre plus heureux ya pas de mal à ça! Je trouve d’ailleur que le 3éme intervenant expose quelques idées intéressantes (mais qui reste des théories).

      Par contre, ce qui me dérange :
      – Pas d’explication de la physique quantique en début de conférence…
      – Instrumentalisation de la physique quantique pour faire passer des idées qui n’ont rien a voir avec la quantique.
      – Les notions abordées sont considérées comme acquises et non débattable (3 cerveaux : cerveau, coeur, estomac, conscience dans le vide, etc)
      – L’oubli quasi systématique de rappeler que ce ne sont que des théories qui n’engage que l’intervenant.
      – Les intervenants ne rentrent pas dans les détails et restent dans le flou

      La physique quantique c’est tellement compliqué que personne ne comprend rien mais ce n’est pas une raison pour l’instrumentaliser et lui faire dire n’importe quoi!

      je vous invite à regarder cette vidéo de vulgarisation scientifique par E-penser : https://www.youtube.com/watch?v=kZTUhGhJfwk
      Vous pouvez également regarder ou lire Etienne Klein, grand scientifique de renom et vulgarisateur de renom également qui a beaucoup travailler sur la physique quantique.

      Répondre
  2. Gilles Malençon

    Le commentaire de Néo est une caricature d’une exemplarité absolument irréprochable, et sans doute inégalable avant longtemps. Quasiment un record. Merci pour ce grand moment. Sincèrement.
    Avec une préférence personnelle pour, à propos du coeur, “C’est un organe mécanique, une “pompe à sang” et ça fait trèèèès longtemps que tout le monde sait ça…”
    Bienvenue chez les garagistes.
    PS: le pseudo, c’est certainement par courage de ses opinions, n’est-ce pas ? 🙂

    Merci Kaizen d’ouvrir le débat et les esprits pour permettre de prendre de l’altitude par rapport aux prêtres inquisiteurs de la science matérialiste, persuadés qu’ils sont La Vérité. 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *