Ne nous trompons pas de combat !

8

Francie-terorismus-média-70

Puisqu’il est convenu de caractériser l’assassinat contre Charlie hebdo comme un “11 septembre français”, il n’est pas trop tôt pour nous interroger sur les suites de ce 11 septembre aux États-Unis afin de ne pas commettre les mêmes erreurs. L’extension du terrorisme alimenté par le fanatisme qu’exprime aujourd’hui Daesh est en effet une conséquence directe de la politique conduite par l’administration Bush en réponse aux attentats du 11 septembre. Le désastre de cette politique est patent, tant à l’extérieur des Etats-Unis qu’à l’intérieur. D’un côté, c’est le double échec de l’intervention militaire en Afghanistan qui conduit aujourd’hui au retour en force des talibans, et, plus encore, en Irak dont la désagrégation a permis la création d’un État terroriste qui instrumente l’Islam pour habiller ses crimes d’une justification prétendument religieuse. De l’autre, à l’intérieur, ce sont les atteintes majeures aux libertés organisées par le Patriot act, les crimes contre l’humanité commis dans les camps de torture organisés par la CIA, les logiques de peur et de repli identitaires qui conduisent aux régressions racistes malgré la présence historique d’un président noir à la maison blanche. Autant dire que ce sont les valeurs fondamentales de l’Amérique qui sont aujourd’hui menacées beaucoup plus efficacement par les conséquences de la politique de Bush que par l’attentat organisé par Ben Laden. Il en serait de même si, par malheur, une France saisie par ce que Wilhem Reich nommait “la peste émotionnelle”, se laissait embarquer dans une double logique de guerre extérieure et intérieure, la première alimentant d’autant plus la seconde.

N’oublions pas non plus, comme notre ami Bernard Marris nous le rappelait souvent, qu’il y a un lien étroit entre ce que Joseph Stiglitz et Michel Aglietta nomment le “fondamentalisme de marché”, et le fondamentalisme identitaire, dont la forme religieuse n’est que l’une des faces. Le Front National en France en exprime par exemple une version chauvine et xénophobe tout aussi dangereuse mais nourrie du même échec de politiques économiques destructrices de liens sociaux et culturels fondamentaux.

Ainsi la seule réponse possible est celle du Premier ministre norvégien après l’attentat meurtrier d’un fanatique d’extrême droite dans l’île d’Utoya, en juillet 2011 : “J’ai un message pour celui qui nous a attaqué et pour ceux qui sont derrière tout ça : vous ne détruirez pas la démocratie et notre travail pour rendre le monde meilleur … Nous allons répondre à la terreur par plus de démocratie, d’ouverture et de tolérance”.

Le caractère psychologiquement identique du comportement des meurtriers dans les deux cas, hier en Norvège, aujourd’hui en France, alors qu’ils sont idéologiquement opposés (l’islamophobie dans un cas, l’islamisme radical dans l’autre) montre bien qu’une logique de peur et de repli identitaire faciliterait encore davantage la lepénisation des esprits. Ce serait, pour nos amis de Charlie, une seconde mort. Nous nous devons, à leur mémoire, de garder vivantes les valeurs de liberté, de tolérance et de solidarité. S’il est, comme ils l’ont montré tragiquement, des raisons de vivre qui peuvent devenir des raisons de mourir, il nous faut préserver leur victoire au-delà de la mort : un mouvement civique mondial est né à cette occasion, dont témoignent les rassemblements pacifiques sur toute la planète et la mobilisation inédite pour la liberté de la presse, un mouvement qui entend faire vivre pleinement le combat pour la liberté, la fraternité et la tolérance. C’est à ce mouvement mondial que la France doit contribuer.

 

Par Patrick Viveret

Philosophe, co fondateur du mouvement international des “Dialogues en Humanité”

8 commentaires

  1. Daviet

    Merci pour cette contribution que je partage. Il est peut-être aujourd’hui enfin possible de faire entendre que la meilleure opposition à la violence est l’ouverture, la tolérance, l’amitié… parce que des modèles existent qui le prouvent par la pratique. En avant vers le convivialisme!

    Répondre
  2. Elkhoury Georges

    “il nous faut préserver leur victoire au-delà de la mort : un mouvement civique mondial est né à cette occasion, dont témoignent les rassemblements pacifiques sur toute la planète”. Je me permets de vous dire que la majorité des gens qui ont participe a ces rassemblements sont des islamophobes, sauf si vous considerez Netanyahu et la majorité des chefs d’état qui ont participe comme des democrates

    Répondre
  3. Atlitchni

    Merci pour avoir si bien ouvert une réflexion sur “quoi faire maintenant?”.
    “Nous allons répondre à la terreur par plus de démocratie, d’ouverture et de tolérance” est un conseil magnifique, un vrais projet constructif. Si nous pouvions être uni pour le réaliser la paix sait vite là.
    Pour ma part le projet qui me tient à cœur est que les français apportent leur soutient au président et au premier ministre qui a déclaré “qu’il était encore prématuré de parler de l’échec de la vente des Mistral” pour que cette livraison se fasse. Mais il manque le soutient massif des français, pour franchir cette porte laissée ouverte, je pense. Autrement j’ai trouvé sur le net ce qui ressemble à une conduite à tenir pour la période actuelle et sortir du marasme :

    « Dans les mains du Peuple de France
    Il faut se lancer sans attendre ou vous serez submergés par le désir inassouvi des élites matérialistes qui sentent bien les risques encourus et qui feront tout pour « tuer dans l’œuf » toute velléité de liberté légitime.
    Les Valeurs qui ont fondé la France sont vivantes dans les esprits : Liberté Égalité Fraternité.
    C’est l’heure d’affirmer la « grande Marche » et enfoncer le clou : la Liberté de la France par son Peuple.
    Tous les corps de métiers doivent se joindre à l’acte : tous les dépositaires de la force civile et militaire sont Peuple de France.
    Le Réveil de la France est en marche.
    Ne vous attachez pas aux polémiques de bas étage. Mais visez le but sans détour. Le12.01.2015 »

    « Tandis que l’instabilité est la carte maîtresse des sionistes et à leur botte : les États qui les ont dans leurs gouvernements.
    Il faut s’attendre à la politique des attentats forçant à un climat de peur et de répression qui font le jeu du système.
    Celui qui ne comprend pas cela ne peut vivre.
    Seuls les forts et les Justes sont en mesure de combattre vaillamment l’hydre et entraîner derrière eux les bons.
    Les menaces seront de plus en plus fréquentes, multiples et forçant à la réponse par l’Unité.
    Aucun Pays n’est à l’abri et l’Angleterre a du souci à se faire : ce qu’elle a « engrainé » veut sa part du gâteau : les djihadistes. Tout cela, il est vrai sur fond de manipulation du pouvoir sioniste présent sur tous les fronts.
    Chaque minute d’attente ce sera de pire en pire si rien n’est fait pour contrer la destruction du monde, des libertés. Le 13.01.2015 »

    Répondre
  4. Patrick

    Disons le clairement : Répondre à la violence par plus d’amour. La tolérance de l’autre dans sa totalité, est un élément de l’amour. Effectivement, et je suis d’accord avec ce que vous semblez conclure, il faut faire preuve de plus d’amour à L’égard des Musulmans. Or l’occident et Israël les domine, les humilient, et les massacrent dans certains pays. La réponse est d’abord en nous-même, plutôt que de diaboliser l’autre. Comprendre l’autre, cet autre que l’on croit méchant, que l’on croit avoir “la haine” (degré zéro intellectuel et spirituel), aller vers lui, l’écouter, et trouver des solutions de paix. Apprendre à voir la sincérité et la bienveillance chez l’autre, plutôt que la haine, ce qui mène inévitablement au conflit. Ceux qui nous dirigent et se présentent comme bien pensant, qui prétendent détenir à eux seuls l’humanisme, sont bien totalemant dans la logique de dualité, qui n’a rien à envier à celle des Islamistes les plus radicaux, sauf qu’elle se présente de manière plus maline et plus subtile. La preuve, elle fait la guerre continuellement, sous la couverture de la démocratie et de la tolérance, sous couvert du bien donc. Quelle magnifique escroquerie, qui permet aux gens de satisfaire leur cerveau reptilien et donc défouler leur dualité violente sans remords !

    Concernant Le Pen, c’est pareil. Puisque vous semblez créer une dualité anti-Le Pen, la réponse s’applique aussi dans ce cas. Etes vous aptes à écouter Le Pen (ce qui suppose de le laisser s’exprimer), à le comprendre ? Vous aurez tout à y gagner. C’est dans ses plus grands ennemis que l’on trouve la réponse à ses propres blocages vers l’amour. Mais là dur dur. C’est le blocage principal de l’humanité, qui en est toujours au b-a-ba spirituel. Elle se créée des beaux principes, et ne les applique jamais à ceux qui ne pensent pas comme eux. Elle se croit tellement humaniste, mais s’autorise toujours à se créer – de manière exceptionnelle bien sûr – un grand méchant contre qui on peut déroger à tous les beaux principes que l’on a énoncé par ailleurs. Et on continue sans cesse à voir de la haine chez l’autre, et donc à faire la guerre.

    Au passage, pour ma part, je ne vois pas ce qu’on peut reprocher à Le Pen fondamentalement. J’ai beaucoup d’estime pour lui, même si je peux être en désaccord sur certaines idées. Vous pouvez le prendre comme une provocation amicale. Mais c’est un autre débat.

    Répondre
    • AUSOU Anne-Marie

      Je vous félicite pour vos deux premières phrases. Mais à la troisième , votre ignorance de l’histoire de l’occident et du pays d’Israël me stupéfie! Avant d’affirmer ce que vous dites, révisez un peu. La France a 2000 ans d’histoire environ et Israël environ 5000. Seriez-vous prêt à partager votre pays pour laisser place aux Arabes dont le pays d’origine est l’Arabie, la Syrie, et qui plus est s’ils voulaient le pays tout entier avec leurs lois iniques ?
      Merci de méditer avant de répondre.

      Répondre
      • limodin

        je partage “mon” pays avec qui le veut bien, d’ailleurs ça n’est pas MON pays, c’est une terre que j’occupe humblement et que j’essaie de ne pas trop martyriser pour le laisser le mieux possible à mes enfants… quel décalage avec les valeurs de M. Rabhi ds votre message, cette idée de possession de la terre et de chacun chez soi et de frontière des pays…

        Répondre
    • limodin

      que peut-on reprocher à LePen? Entre autre 1000 choses et discours, d’avoir torturé je ne sais combien d’arabes pdt la guerre d’Algérie, pour ne citer que cela, puisque vous parlez de plus d’amour envers les musulmans???!!!

      Répondre
  5. Tortue géniale

    “la lepénisation des esprits” ? c’est quoi çà !
    Certains se seraient donc réveillé ?!

    la hollandisation c’est mieux, la vallsisation encore mieux !

    et bon perso, paix à leur âme, mais je ne crois pas que nos amis de Charlie Hebdo partageaient les valeurs que vous indiquez, suffit de voir la vulgarité de leurs dessins.

    Curieusement vous dites :
    “les valeurs fondamentales de l’Amérique qui sont aujourd’hui menacées beaucoup plus efficacement par les conséquences de la politique de Bush que par l’attentat organisé par Ben Laden.”

    voilà, on est d’accord : pareil en France.
    Et qui porte ces valeurs aujourd’hui entre le FN, le PS, l’UMP ?
    Dans ce triangle, il y en a deux qui ont créé cette situation en 40 ans ici en France.
    Mais comme Hollande remonte, çà montre que beaucoup pensent qu’il représente le PS, ou pire, que le PS est un parti socialiste !

    Merci M. le Président, on oublie tout, votre fiasco politique, vous avez bien réagi, merci pour toutes vos mesures de sécurité, vos lois à venir contre les libertés etc. !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *