Paix, amour et harmonie au « Rainbow gathering »

Chaque année, des communautés utopiques et anticapitalistes se rassemblent lors des Rainbow gatherings. Entre 2010 et 2013, le photographe Denis Vejas (site Web / Instagram) s’est fondu au sein de ces rassemblements éphémères en Russie, au Guatemala, au Maroc et au Mexique. Il nous explique la philosophie de ce mouvement marginal.

Au Rainbow Gathering de Carélie, Russie, en août 2011

Au Global Rainbow Gathering de Palenque, Mexique, en décembre 2012 et janvier 2013

« Un Rainbow gathering est une communauté éphémère, à la fois utopiste, anarchiste et new age. Un rassemblement au parfum de liberté, d’amour et d’harmonie, où chacun est le bienvenu – peu importe qui vous êtes et d’où vous venez, vous pouvez y venir en toute liberté. C’est une tentative de créer un monde sans pièges, sans autorités, où chacun peut être pleinement soi-même. »

Au Rainbow World Gathering du Guatemala, en novembre 2012

Au Rainbow World Gathering du Guatemala, en novembre 2012

Au Rainbow World Gathering du Guatemala, en novembre 2012

« Le Rainbow gathering ne s’est jamais déclaré en tant qu’organisation formelle. “Nous sommes la plus grande non-organisation des non-membres du monde” aiment déclarer ses participants qui se réfèrent les uns aux autres en tant que “frères et sœurs”, appartenant à la “Famille de l’Arc-en-ciel”. »

Au Rainbow Regional Mexican Gathering d’Oaxaca, mars 2013

Au Rainbow World Gathering du Guatemala, en novembre 2012

« En tant que tradition, le Rainbow gathering est né au début des années 70 aux États-Unis. À cette période, une sorte de prise de conscience généralisée s’est développée en réponse au rêve américain. Un tissu social diversifié et décentralisé a ainsi commencé à se tisser, reprenant des traits culturels du mouvement hippie, de la spiritualité des Indiens d’Amérique, du mysticisme oriental, mais aussi des vagabonds des rues et des défenseurs du retour à la terre. »

Au Rainbow Regional Russian Gathering de Carélie, août 2011

Au Rainbow Regional Mexican Gathering d’Oaxaca, mars 2013

Au Rainbow Regional Mexican Gathering d’Oaxaca, en mars 2013

Enregistrer

 

Texte (traduction) et sélection : Simon Beyrand

 


Lire aussi : Les illustrations hypnotiques de James Eads

Lire aussi : Méditer, créer, pour se déconditionner et vivre intensément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *