Pierre Rabhi vote amour et écologie

7

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’agriculteur-philosophe Pierre Rabhi nous invite à repenser notre vision de la politique. Entre écologie, économie, éducation et vote, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2002 souhaite remettre le citoyen au centre des débats.

Pierre Rabhi à Montchamp en Ardèche. © Patrick Lazic

Votre engagement citoyen est-il un acte politique ?

Oui, c’est forcément un acte politique dans le sens où j’essaie de contribuer à donner de l’essence à l’histoire. Ce n’est pas neutre, étant donné que je suis relié à des actions [Le mouvement Colibris, Terre et Humanisme, le Centre agroécologique Les Amanins] qui tentent de faire évoluer la société d’aujourd’hui. Pour autant, ce n’est pas une politique alignée sur des politiques conventionnelles, mais c’est de la politique de la vie.

Vous dites que l’écologie doit être une conscience et pas un parti politique. Pourquoi ?

Parce qu’il est évident que l’écologie est l’élément qui concerne absolument tout le monde, que l’on soit président de la République ou pas. Cela concerne monsieur Trump comme n’importe qui, car c’est la vie elle-même. Ce n’est pas quelque chose que l’on doit traiter de manière subsidiaire. Nous sommes tous constitués d’eau, nous respirons tous de l’air, il n’y a pas la Terre et nous. L’écologie c’est moi, c’est mon corps, et je ne peux pas faire n’importe quoi avec mon corps, manger n’importe quoi. La Terre est vivante et doit être respectée, nous faisons partie de cette totalité. Le mental nous a séparés de la nature, c’est pourquoi il faut revenir à cette conscience que ce que je suis est régi par la vie et donc par l’écologie.

Pensez-vous que les partis politiques reconnaissent ces priorités ?

Il y en a qui les reconnaissent peut-être honnêtement, mais il y en a pour qui c’est seulement de la démagogie.

Que vous inspire la campagne présidentielle en France ?

Rien de particulier sinon qu’elle continue à entretenir une logique qui ne fonctionne pas. Je ne juge pas les personnes, parce que chacun doit savoir en son âme et conscience pourquoi il fait de la politique ; il y a celui qui est ambitieux, celui qui représente l’opposition droite-gauche qui est à mon sens dépassée, etc. Il est difficile de voir quelle est la motivation de chaque personnalité politique. Mais, ce qui est sûr, c’est que ces pauvres gens sont amenés à faire de l’acharnement thérapeutique sur un modèle qui ne fonctionne pas. Alors ils cherchent à le rafistoler, quel que soit le modèle.

À quoi sert-il alors de voter ?

Je pense qu’il y a malgré tout une échéance électorale à laquelle on doit répondre, mais ce qu’il ne faut pas, c’est s’installer dans cette logique de reproduire un modèle qui ne fonctionne pas. Nous devons aller graduellement vers une autre logique. Nous sommes régis par le suffrage universel comme étant l’expression de la démocratie : et dans cet esprit-là, il est normal et je dirais même presque un devoir de voter.

Tout n’est donc pas à rejeter dans le système politique ?

Non, car il y a des choses dans la politique conventionnelle qui sont à retenir pour éviter le chaos général. Il faut bien qu’une société soit organisée, qu’il y ait des structures, des administrations, des préfets, etc., des règles qui permettent de vivre ensemble. Mais aujourd’hui il est essentiel de changer certaines choses.

C’est pourquoi je propose un changement de paradigme, et pas simplement d’aménager le modèle économique et social. Parce qu’on n’en peut plus d’aménager ce modèle qui se délite et se détruit de tous les côtés. Ce n’est pas pour rien que depuis des années je m’oppose à la croissance indéfinie. Il est stupide de vouloir croître indéfiniment. C’est cette croissance économique infinie qui crée les inégalités et les disparités incroyables. C’est pour la croissance économique que l’on démolit les forêts, que l’on détruit la terre, que la planète entière est mise en pillage. Ce réflexe stupide de gagner de l’argent est la cause de 80 % des maux de la planète.

Quel serait le nouveau modèle ?

Au lieu d’être dans le toujours plus, il faudrait être dans la sobriété heureuse et la considérer comme l’énergie fantastique du changement social, comme je l’ai écrit dans mon livre La Puissance de la modération (2015). Au lieu de se dire “toujours plus, toujours plus” sans être jamais satisfait, prenons le génie du contentement ! Le contentement comme art de vivre.

Ce changement de valeurs est possible grâce à l’Amour, pas celui de l’intimité mais l’Amour en tant qu’énergie extraordinaire qui préexiste à nous, auquel on doit s’ouvrir. Car c’est la plus grande énergie qu’un être humain puisse déployer comme énergie constructive, un principe actif dès lors qu’un individu le reçoit en lui-même et l’exerce. Et s’il l’exerce cela donne de la justice, de l’équité dans le rapport féminin-masculin, cela donne de la compréhension. L’Amour donne tout cela, et c’est lui qui peut changer les choses.

 

Entretien réalisé par Sabah Rahmani

©Kaizen, construire un autre monde… pas à pas.

 


 

Voir aussi : Pierre Rabhi nous invite à une convergence des consciences

Voir aussi : Vandana Shiva et Pierre Rabhi : objectif Terre

Lire aussi : Hors-série 6 : « Je suis heureux et sobre »

 


 

Retrouvez tous les livres de Pierre Rabhi dans la boutique Kaizen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 commentaires

  1. Luce

    Ce serait pour Pierre Rabhi que je voterais si iel se présentait aux prochaines élections.

    To mu Pierre Rabhi co klapá ede in va debayaf liburugal co frubder.

    Répondre
  2. henry castres

    Mais pourquoi ne pas nommer clairement le programme de l’avenir en commun, qui met au coeur de la société l’humain et la paix, l’amour et l’écologie étroitement lié?
    Nous sommes à un moment décisif pour notre avenir, et ce programme porté par la France insoumise et Mr Mélanchon est un magnifique départ pour une société meilleure, et un respect de toute forme de vie,
    j’y trouve en tout cas, pour ma part, une source d’amour, et d’avenir enfin en mouvement,
    merci pour vos paroles, et votre energie,
    bien à vous Monsieur et que la vie vous soit douce,
    HC

    Répondre
    • Marie TEMPORAL

      Bonsoir,
      Je crains, cher Henry Castres, que vous n’ayez lu dans les propos de Pierre Rabhi que ce que vous aviez envie d’y lire, comme il arrive hélas trop souvent. Car il dénonce aussi, je cite, “celui qui représente l’opposition droite-gauche qui est à mon sens dépassée”… mais là n’est pas le lieu de polémiquer sur tel ou tel candidat, réfléchissons seulement à nos réflexes pré-établis qui nous empêchent d’entendre VRAIMENT l’autre. Cordialement,
      MT

      Répondre
  3. julien

    oui je suis d’accord avec le commentaire précédent pourquoi Pierre Rabhi que j’admire tant n’engage-t-il pas à voter Mélenchon, la France insoumise? il n’a pas écouté ni lu le programme de Mélenchon ? ça fait suer quand même merde on peut être mystique et oser s’engager et prendre parti mais qu’est-ce que tu as à perdre Pierre, écoute lis tu verras on ne peut pas ne pas être d’accord avec le programme de”la France insoumise” c’est 100 pas au-dessus de tous les autres et c’est très proche de toi! merde engage toi assez de mièvrerie de modestie et de bonne conscience!! l’heure est très grave et c’est une chance qui ne se reproduira pas de si tôt!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    • NEPOS tony

      participez à une réunion de Colibris, vous comprendrez sûrement un peu plus pourquoi vous pouvez faire un lien avec Mélenchon, et que P.R. n’invite pas à voter pour lui (ou un autre d’ailleurs). Si non, demandez moi plus de précisions 😉

      Répondre
  4. Guillaume

    Qu’est-ce que vous avez tou-te-s à l’ériger comme un modèle de pensée ? ce type est homophobe et s’est positionné contre l’homoparentalité à grands coups d’arguments essentialistes “c’est la nature blablablba”. Ca devient pénible à la longue, qu’est-ce qu’il faut faire pour mettre sur le même plan la lutte contre les inégalités, ou l’abolition des privilèges, et préserver la planète des folies capitalistes ? faut-il choisir ? c’est çà l’espoir que nous proposons ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *