Bien-être

Les avantages de la diversité
selon Christophe André



Que préférons-nous ? Monotonie et uniformité ? Ou variété et diversité ? La plupart des personnes répondront qu’elles préfèrent la diversité, et elles auront raison. Par exemple, toutes les études conduites montrent que, tout d’abord, la fréquentation régulière des espaces naturels (espaces verts, montagnes, bords de mer ou de fleuve) est excellente pour notre bien-être, physique et mental. Mais elles montrent surtout que ces bénéfices sont encore accrus par la biodiversité : plus nous sommes exposés à une grande diversité de paysages, de plantes et de végétaux, de chants d’oiseaux, de ciels et de nuages, mieux nous nous sentons !

Cela s’explique sans doute, selon les psychologues évolutionnistes, par le fait que voir la biodiversité naturelle (même de manière inconsciente) nous donne une perception intuitive de richesse de notre environnement ; et que ce sentiment fait naître dans notre cerveau émotionnel un sentiment rassurant de bien-être : un environnement riche et varié est un environnement dans lequel nous pourrons satisfaire la variété de nos besoins, et trouver de quoi boire, manger, nous reposer, etc. Et qui va enchanter nos sens plus sûrement qu’un environnement monotone.

Mais il n’y a pas que la diversité végétale et animale, il y a aussi la diversité humaine ! Sur le plan psychologique, par exemple : il est heureux qu’existe parmi les humains une certaine « psychodiversité » qui, comme la biodiversité dans la nature, est une richesse. Dans une société humaine, tout le monde peut alors jouer son rôle. Lorsque les Vikings traversèrent l’océan Atlantique pour arriver jusqu’en Amérique, il y avait certainement à bord des inquiets capables d’anticiper les problèmes (prendre assez d’armes et de nourriture), des obsessionnels capables de vérifications attentives de l’état du bateau et de sa position par rapport aux étoiles, des intrépides « inintimidables » pouvant inciter leurs camarades à surmonter leurs hésitations et à aller de l’avant, etc.

Autre diversité : celle des cultures. Nous vivons dans un univers désormais mondialisé, et la diversité culturelle est bien présente dans les musiques que nous écoutons, les cuisines que nous dégustons, etc. Qui oserait dire qu’il ne s’agit pas d’une richesse ?

Et puis, dernier clin d’œil et retour à la nature : des travaux scientifiques récents ont montré que contempler et admirer la beauté de la nature développe chez nous la « prosocialité ». C’est-à-dire que cela nous rend plus empathiques, généreux, accueillants et bienveillants. Sans doute, là encore, parce que la nature nous fait du bien et génère en nous des émotions positives, qui elles-mêmes, bien plus que les émotions négatives qui nous rétractent et nous replient, nous ouvrent à autrui. Nos soixante-huitards de parents parlaient du « Flower Power » : ils ne croyaient pas si bien dire !

 

Aller plus loin

contenu abonnés

En lien avec le sujet

Kaizen 40 : Apprendre autrement

6,00 € Voir le produit

Boards

Close

Les avantages de la diversité
selon Christophe André

Close

Rejoindre la conversation

Lei H. le 18/11/2018 à 03:57

Je comprends le point de vue que vous adoptez, néanmoins je ne trouve pas que la sur-représentation de certains discours soit nécessairement "le" signe permettant de mesurer la qualité d'une pensée, (c'est tout le problème de notre époque et surtout de nos médias actuels). Concernant Christophe André, contre qui je ne nourris rien de particulier je le re-précise, (je me suis intéressée à ses livres, ai assisté à l'une de ses conférences en 2014, entend et peut apprécier certaines de ses interventions dans l'émission "Grand bien vous fasse" sur France Inter) je trouve que son discours est loin d'être assez riche et sa pensée complexe pour ne pas pouvoir laisser la place à d'autres chercheurs, d'autres scientifiques ou d'autres praticiens. Il y a des effets de mode dans l'édition / les médias orientés "mieux-être", avec des auteurs rencontrant de beaux succès éditoriaux (je pense à Thierry Janssen, Boris Cyrulnik, Jacques Salomé, Thomas d'Amsenbourg,...) c'est un fait. Pourtant ils ne "saturent" pas l'espace médiatique de manière aussi étendue et permanente. Par ailleurs, depuis 2011 Christophe André a commencé à relancer son audience en se faisant le porte-parole d'un succès pourtant américain à l'origine. Je fais référence aux fruits des travaux de Jon Kabat-Zinn (et son équipe de recherche) sur la méditation de pleine conscience ou MBSR (et son protocole de 8 semaines, qui est par ailleurs traduit en français) tels qu'ils ont pu être "testés" en service de psychiatrie à St-Anne. Sur ce point il m'apparaît donc comme la "doublure" française de ce chercheur américain (Jon Kabat-Zinn s'étant rapproché du bouddhisme par l'intermédiaire du Mind and Life Institute, et Christophe André s'étant associé à Matthieu Ricard pour la version française!).

Kaizen Magazine le 19/10/2018 à 23:01

Oui effectivement on peut trouver un coté ironique à cette proposition de diversité, tel que vous le soulignez. Mais on peut aussi regarder le phénomène, processus autrement . N'est ce pas, parce que c'est un de ceux qui a le discours, le plus intéressant et qui parle au plus grand nombre, qu'on le retrouve partout ? Car au départ c'est bien le public anonyme qui s'est précipité sur ses livres, reconnaissant son "talent" . Les personnes qu'on voit partout, en général ( il y a des exceptions) c'est parce qu'ils apportent un plus ! ce n'est pas une volonté de monoculture de la part de ceux qui leur donnent cette place, non ?

Lei H. le 19/10/2018 à 22:52

C'est assez drôle, non, "les avantages de la diversité selon Christophe André", dixit le psychiatre-personnalité publique que l'on peut entendre tous les jours sur France Inter, que l'on a entendu tous les jours sur France Culture l'été dernier, dont on peut nécessairement trouver un livre dans toutes les gares, qui truste les parutions en psychologie/développement personnel avec un livre par an depuis 1995 et qui réalise des tournées de conférences dans toute la France... Rien de personnel mais un peu de diversité dans les médias cela ne ferait pas de mal non plus?

Vins d. le 25/09/2018 à 22:32

Bonjour, merci pour l'article !
Je trouve intéressant ce phénomène de développement de la prosocialité par la contemplation de la nature, est-il possible d'avoir la référence ?
Merci