Zéro déchet

Le désencombrement, se débarrasser
du superflu pour mieux vivre



Ne garder dans son environnement que ce qui est essentiel pour vivre, voilà le pari de ceux qui pratiquent le désencombrement. Un bon moyen de vivre de manière plus harmonieuse et naturelle.

 

« À l’âge de 25 ans, j’étais en train de faire le ménage quand j’ai eu une crise de panique. Mon appartement était encombré de meubles et d’objets dont je ne me servais pas. Soudainement, j’ai eu l’impression d’étouffer », explique Claire, une jeune trentenaire. À la suite de cet épisode, elle décide de pratiquer le désencombrement, ne gardant chez elle que les objets indispensables. Le but ? Vivre dans un milieu plus respectueux de son environnement naturel, social et psychologique. « Depuis, je n’ai plus d’objets en plastique chez moi, j’ai résilié mon abonnement de bus pour faire du vélo et me suis passée de ma connexion Internet », explique-t-elle. « Vivre avec seulement le nécessaire me permet de gagner du temps et de me sentir bien mieux chez moi. »

 

Jeanne est étudiante en psychologie. Elle a découvert le désencombrement par hasard, en surfant sur la toile : « Je cherchais à avoir mode de vie plus éthique, je voulais éviter la surconsommation. J’ai fait une liste de tout ce dont j’avais réellement besoin et ai décidé de me débarrasser du reste. » Un bon moyen d’économiser de l’argent : « Quand mon téléphone haute technologie est tombé en panne, j’ai hésité à me racheter un smartphone. Finalement, j’ai pris un téléphone plus rudimentaire, à trente euros. Cela me permet d’être moins obnubilée par celui-ci et j’ai épargné pour partir en week-end à l’étranger. Un moment inoubliable ! » Car, le désencombrement, c’est aussi favoriser les expériences par rapport au matériel. « Quand on vit dans un monde où l’on est en permanence soumis à la publicité et où il faut toujours posséder plus, il est difficile de trouver le recul nécessaire et de franchir le pas. Ce dont j’avais le plus peur, c’était le jugement de mes amis. Finalement, tout s’est bien passé, certains sont même devenus des adeptes », conclut Jeanne.

 

Une pratique qui favorise le don et l’économie circulaire

 

Les « désencombreurs » recyclent, donnent ou vendent leurs objets. « La démarche est avant tout éthique, il faut donc éviter le gaspillage. Chaque objet superflu peut être utile à quelqu’un d’autre », explique Claire. Il existe de nombreuses associations qui récupèrent vêtements, meubles, livres ou encore denrées alimentaires. « Je n’ai quasiment rien jeté. Il existe beaucoup de sites Internet qui proposent un service de don. Quand je me suis débarrassée d’un meuble devenu trop encombrant, j’ai mis une petite annonce en ligne. Quelques minutes après, quelqu’un s’est montré intéressé et a pris ses dispositions pour l’emporter chez lui », raconte-t-elle.

 

Le désencombrement peut prendre du temps. Claire a passé deux ans à vider son appartement. Jeanne se débarrasse également petit à petit de ce qui l’encombre : « Ma démarche a pour but de me permettre de vivre plus simplement, il n’était donc pas question pour moi de tout jeter d’un coup et de purifier mon intérieur en un week-end. J’aime passer du temps à scruter chaque objet pour me demander si j’en ai besoin et faire en sorte qu’il ait une nouvelle utilité. » Lasse d’acheter des mouchoirs et de l’essuie-tout, Jeanne a, par exemple, décidé de se servir de vieux draps pour créer des chiffons réutilisables plutôt que de s’en débarrasser.

 

« Cela m’aide aussi à méditer, m’interroger sur l’importance des choses de la vie. »

 

Quelques astuces pour désencombrer son appartement ou sa maison

 

Le désencombrement est une méthode qui se veut respectueuse de l’environnement. Ainsi, il faut toujours favoriser une solution écologique et échanger, recycler, donner, plutôt que de jeter. Kaizen vous donne quelques pistes…

 

Il faut avant tout ne pas avoir de scrupules à faire du grand nettoyage. Ne pas hésiter à prendre son temps et aussi à faire cela par « petites étapes ». Choisir une partie du grenier ou un tiroir, par exemple. Ensuite, lorsqu’on hésite à sauter le pas, se poser quelques petites questions utiles :

  • Quelle valeur a réellement cet objet à mes yeux ?
  • En quoi est-il utile ? Inutile ? Qu’est-ce que cela m’apporte de l’avoir ?
  • Le conserver, ça me coûte quoi ? Qu’est-ce que je crains ?
  • De quoi ai-je besoin pour soulager cette crainte ?

 

Cela vous permettra de déterminer ce qui est indispensable et ce qui ne l’est pas. N’hésitez pas, non plus, à vous servir d’Internet. Des organiseurs en ligne comme FlyLady aident à faire des listes virtuelles et à mieux prévoir la quantité de choses qu’il reste à accomplir.

 

Pour se débarrasser des objets superflus, il ne faut pas hésiter à demander autour de soi si cela peut servir. De nombreuses associations, comme Emmaüs, peuvent récupérer des vêtements ainsi que des meubles. Des sites Internet tels que donnons.org ou encore recupe.net permettent de donner vos objets à des particuliers qui viennent jusqu’à votre domicile les récupérer. Recycler les objets électroniques évite de polluer les sols. Les Ateliers du Bocage vont même jusqu’à les racheter, pour ensuite les recycler et leur donner une nouvelle vie.

 

Licia Meysenq ()

 


Lire aussi : Repair café : n’en jetez plus !

Lire aussi : Ralentissons…

Aller plus loin

contenu abonnés

En lien avec le sujet

La puissance de la modération

12,00 € Voir le produit

Le désencombrement, se débarrasser
du superflu pour mieux vivre

Close

Rejoindre la conversation

Laura K. le 14/01/2019 à 18:47

Le concept des Ateliers du Bocage est top. Ça devrait être plus répandu.

Les thématiques du zéro-déchet et du minimalisme m’intéressent beaucoup. J’ai même créé un site pour pouvoir partager sur ce sujet.

Mon dernier article sur les 50 objets à jeter immédiatement pour désencombrer son intérieur et son esprit pourrait vous plaire.

Laura de www.greenauquotidien.fr

Thierry V. le 16/04/2018 à 09:40

L'article mentionne des adresses de recyclage, en voici un qui mérite d'être connu https://www.recycle-photo.com un site internet de collecte et de recyclage photos et album de cartes postales. L'utilisation est simple gratuite et écologique.

Lucile de Positivessence le 22/08/2017 à 14:57

Bonjour,

Merci pour cet article.
Désencombrer sont intérieur n'est jamais simple, et le plus difficile est vraiment de se motiver et de savoir par où débuter. Il faut je pense y aller progressivement et avec méthode pour ne pas trop se prendre la tête.

Tes astuces sont une bonne méthode, je pense que faire une to-do liste peut vraiment faciliter les choses.

Au plaisir de te lire,

Lucile

Maviezerodechet le 12/03/2017 à 21:04

Très intéressant, je me suis aussi penchée sur la question étant dans une démarche zéro déchet, si ca intéresse...http://maviezerodechet.canalblog.com
Bonne continuation

Deborah le 17/02/2017 à 00:37

Je viens de découvrir cet article. J'avoue que quand je regarde ma chambre, je trouve que c'est royalement le bordel faudrait que je fasse du tri.... Merci en tout cas pour ses conseils :-)

NADINE le 28/11/2016 à 00:00

Meme remarque , ce ne sont pas les livres qui sont le signe d encombrement ....de l esprit , de l 'échange , de la re lecture , de la transmission......

On Range Tout le 07/09/2016 à 16:56

Bonjour,

Merci pour cet article intéressant !
Je suis complétement d’accord, il faut se séparer des choses inutiles qui trainent chez nous pour ne pas avoir un intérieur encombré qui nous oppresse.
Je pense aussi qu’il faut y passer du temps pour être sûre de soi dans son tri entre les choses à garder et celles à donner ou à jeter.
Avoir un espace moins encombré où chaque chose est à sa place et est utile ou agréable : quel bonheur !

Rat de bibli le 12/08/2016 à 19:03

Article très intéressant. Mais quel dommage de l'illustrer par cet amas de vieux livres, comme s'il s'agissait d'un tas d'ordures. Tous les objets ne se valent pas. Garder et transmettre des livres qu'on a aimés, qui nous ont appris quelque chose, je ne vois pas où est le problème. Il y a des bouquins qui par leur seule présence réchauffent un foyer, du moins je le crois.

Comment je me suis organisée ? le 05/08/2016 à 12:26

[…] tombant sur cet article il y a quelques temps, j’ai eu envie de vous raconter également comment j’en suis venue à […]

Sébastien Drouin le 10/07/2016 à 12:23

Les questions à se poser sont les mêmes que pour créer un espace harmonieux en feng-shui :) C'est comme tout, à chacun de trouver son équilibre entre le surplus et l’ascèse totale. Testé et approuvé depuis bien longtemps.

Gilbert le 05/07/2016 à 20:39

J'y suis, je tri partout, je broie les documents, les photos, etc.. maintenant c'est au tour des vêtements, çà y est çà n'est plus dans la maison, je ne jette pas je donne, il existe tout plein d'endroits pour cela. Ensuite ce sera dans la cave, du linge de maison que je n'utilise plus, des nappes, etc... , rideaux non utilisés depuis plus de 15ans, bref. Je m'aide des livres de Dominique Loreau.
Grenadine

cecile le 04/07/2016 à 11:00

Si le but du jeu est de moins consommer, offrir des bons d'achat me parait saugrenu !'

Lili le 03/07/2016 à 18:22

synchronicité !! oui j'en suis sûre !!!
je suis à l'instant même entrain de trier, vider et jeter des choses vraiment pas recyclables...
Un bouleversement énorme dans ma vie...c'est difficile...
Je fais une pause après avoir versé des larmes... oui ! que de souvenirs ! des beaux souvenirs et je pleure dessus...
La décision est prise, je débarrasse ! le passé appartient au passé ... je dois avancer. Je fais une pause et décide de regarder mes mails et comme par magie ; je tombe sur votre article ! synchronicité n'est-ce pas ! merci mes anges vous m'avez entendu *** Merci** j'avais demandé du courage pour m'aider à vider ma maison et laisser le passé derrière.
Merci à vous Kaisen pour cet article qui tombe à point !
je cherchais des sites qui pourraient récupérer toutes ces affaires en bon état et là , magie magie !! je lis les messages précédents et j'ai les infos ! alors merci à tous les "désencombreux"..
Si vous êtes intéressés, pour ceux qui en on vraiment besoin, sans à votre tour vous encombrer je vous donne des tas de choses ! envoyez moi un mail et je vous dirais ce que j'ai.
chapochapi32@gmail.com
distribuons ! distribuons !
Bien à vous, Lili

Isabelle le 13/06/2016 à 15:12

Bonjour Hélène,

J'ai cherché l'application BOOMERANG app mais je ne suis pas sûre d'être tombée sur ce dont tu parles (https://boomerangapp.co.uk/ site d'échange de produits entre l'Angleterre et la France pour les voyages Eurostar...).
Peux-tu nous donner des précisions?
Merci d'avance.

Hélène le 01/11/2015 à 14:33

Bonjour, article très intéressant !

Pour ceux qui ont déja fait le tri dans leur tete, mais qui n'ont pas forcement le temps de gérer le débarras sur tous les sites de dons/ventes/recyclage,...

il existe BOOMERANG app (uniquement disponible sur Paris pour le moment) : on s'occupe de récupérer toutes vos affaires en 1 fois et vous êtes récompensés par des points valables sur notre plateforme.

Les points vous permettent d'obtenir des objets neufs/d'occasion/bons d'achats et bientôt des services.

Au plaisir de vous aidez à faire le vide chez vous :-)

Recht Sonia le 05/10/2015 à 15:51

L'idée de se séparer du superflu a de + en+ d'adeptes, est 1 forme de décroissance, vivre + libre avec moins, ce qui permettra de s'offrir certaines conférences, films, livres enrichissants , que je ne pouvais m'offrir auparavant , choisir de devenir décroissant est 1 nécessité, pour préserver la planète, de devenir responsable.

MCoul le 03/10/2015 à 12:52

Chouette article...je ne savais pas qu'un mouvement était nommé ...j'ai passé plusieurs semaines à désencombrer mon appart l'an dernier en vue de déménager...mon but était de tout faire rentrer dans un camion de 10m3...car je devais stocker quelque part pour partir en voyage...( et que je déménage régulièrement) j'y suis allée par étapes successives , j'ai beaucoup donné aux amis puis à émmaus ...
Aujourd'hui ça fait6 mois que je fais du woofing et que tous mes biens personnels tiennent sur une petite étagère chez mes hôtes ....et oui, je me sens plus légère!

Claudia le 02/10/2015 à 17:49

Pour FlyLady, il y a aussi le livre qui donne de l'énergie pour se débarrasser des objets qui nous encombrent :
www.editions-instant-present.com/entretiens-avec-mon-evier-p-7.html
Testé et approuvé ;-)

anne le 02/10/2015 à 13:26

En faire un peu chaque semaine, ne rien rentrer dans la maison qui ne soit nécessaire ou désiré, et quand j'achète un vêtement j'en donne immédiatement un (ou deux), le plus dur c'est les livres, mais nous avons une biblio commune au café du coin, du coup c'est pus facile...

Mathilde le 26/09/2015 à 13:26

Il ne faut pas oublié aussi les zone de gratuité, gratiféria, et autres circulivre !

BERNARD le 25/09/2015 à 20:25

Bonjour, je suis en train de "m'y mettre"... le site FlyLady a l'air intéressant mais les traductions françaises sont très approximatives, auriez-vous un site français de ce type à nous proposer ?
merci d'avance.
Carole

mathilde le 25/09/2015 à 18:08

Super l'idée des mouchoirs en tissus dans des vieux draps ! et en + ça sert à se faire la main sur une machine à coudre .... top !

sohet le 25/09/2015 à 17:50

Bonjour! Vous n'avez pas parlé de l'ouvrage de Marie Kondo, La magie du rangement, qui traite pleinement de ce sujet et qui en donne les clés pour l'accomplir de manière efficace sans perdre trop de temps. Elle est consultante en rangement et a consacré quasiment sa vie entière au désencombrement, autant dire que c'est une très bonne aide. Et pour rester motivé, les interventions de Pierre Rabhi sur la sobriété heureuse sont très sympathiques :-) Bonne journée à tous!

AnDroKtoNe le 25/09/2015 à 15:38

J'en suis pas encore là mais régulièrement via des sites de don, je donne ce dont je ne me sers pas.
Sites comme : donnons.org ou recupe.net :)