Bien-être

Accepter son corps... et sa pilosité !



Un réflexe, une habitude, une convention sociale… Aujourd’hui, s’épiler le corps lorsque l’on est une femme est devenu un geste si naturel que l’on oublierait presque que les femmes ont des poils et qu’il ne faut pas en avoir honte. Alors qu’une jeune britannique a lancé le “Januhairy” ( soit le “janvier poilu” ), en incitant les femmes à se laisser pousser les poils pour lutter contre les standards de beauté, Art-mella nous rappelle aussi en dessin, que les poils sont très utiles pour réguler notre température corporelle et jouent un rôle essentiel dans les sensations et la sensibilité.

 

 

Aller plus loin

En lien avec le sujet

Lot : Emotions : enquête et mode d'emploi - Tome 1 & 2 + Carte des émotions + Carte du besoin caché

29,80 € Voir le produit

Boards

Close

Accepter son corps... et sa pilosité !

Close

Rejoindre la conversation

Kaizen Magazine le 23/01/2019 à 17:54

Bonjour Annie !

Oui en effet, on oublie souvent que les poils font partie du sens du toucher. Ce sont des capteurs sensoriels qui sont pour beaucoup dans les caresses et la sensibilité de notre peau ;)

Annie A. le 21/01/2019 à 23:38

Merci Art-Mella. Excellent de s'assumer tel que la Nature nous a fait !
Et en matière de sensualité et de sexualité, l'essentiel est bien la qualité et la finesse des sensations (plus que l'esthétique) et qui se perçoivent d'ailleurs mieux les yeux fermés ! :-) Car ainsi, on "entre" plus facilement dans ses sensations et on connecte mieux son intériorité ce qui facilite grandement l'harmonisation à l'autre et donc l'accès au... plaisir simple ou... extatique ! ;-)