Faucheurs de chaises :
quand une (ré)action citoyenne
fait le procès de l’évasion fiscale

Réquisitionner des chaises dans des banques qui organisent un système d’évasion fiscale, telle est l’action militante et citoyenne des Faucheurs de chaises. La première opération, menée par le mouvement Bizi, s’est tenue en février 2015 dans une agence HSBC de Bayonne. Jon Palais, porte-parole d’Alternatiba et d’ANV-COP21 (Action non-violente COP21), témoigne :

« On a pris 8 fauteuils et on les a apportés dans le local de Bizi. On a ensuite déclaré aux journalistes qu’on était disposé à rendre ces fauteuils à la banque quand elle rendra l’argent qu’elle a aidé à détourner des finances publiques. L’argent pour la transition sociale et écologique existe : il est dans les paradis fiscaux ! »

 

Pour aller plus loin, lire l’entretien avec Jon Palais, publié dans le Kaizen de janvier-février 2017, actuellement en kiosque.

 


Lire aussi : Un plan alternatif pour trouver 50 milliards

Lire aussi : Alternatiba, un vrai « antidépresseur militant » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *