Le jus de bissap : l’élixir aux mille et une vertus

5

Bien que tombé en désuétude, le terme élixir désigne parfaitement cette boisson aux multiples vertus pour la santé. Consommé dans toute l’Afrique, mais également en Asie et en Amérique du sud, le jus de bissap pourrait devenir, dans un futur proche, incontournable en occident.
Jus de Bissap

« Le jus de bissap est une boisson tonifiante qui mériterait d’être plus connue dans le monde. Elle n’a rien à envier au coca-cola ! », affirme en riant Medhi, un informaticien de 25 ans. « C’est un jus qui sort de l’ordinaire : original et délicieux quand c’est bu frais, » ajoute Fadilou, étudiant en communication à Paris. S’il fait souvent l’unanimité auprès des amateurs, ce breuvage reste peu connu en France. Mais quelle est l’origine de ce nectar exotique ?

Le jus de bissap (hibiscus sabdarifa) est préparé à partir d’une plante originaire d’Afrique de l’ouest, connue sous le nom de l’oseille de Guinée, même si son origine se situe au Soudan. C’est une plante herbacée de la famille des malvacées, comme le gombo ou le coton, qui pousse exclusivement dans les zones tropicales. Ornée de calices et de feuilles vertes ou rouges vives, elle mesure entre 1.50 m et 2 mètres de haut. Les calices rouges du Bissap servent ainsi à préparer les jus sucrés, les confitures et les colorants, alors que les calices vertes sont utilisées pour la préparation de sauces et de condiments.

Une boisson aux multiples vertus

« Je kiffe le jus de bissap et ses vertus médicinales ! » s’enthousiasme Maimouna, gérante du rayon exotique d’une grande surface. Effectivement, cette boisson – idéale pour les personnes à la recherche de sensations gustatives nouvelles – est réputée pour ses bienfaits sur pour la santé (riche en protéines, lipides, minéraux, vitamine C, et antioxydants). « La vitamine A facilite la croissance chez les enfants, une bonne vision et renforce le système immunitaire » explique la nutritionniste Valérie Quenum Ndiaye, directrice de Esteval Agro Alimentaire, une marque de jus de fruits sénégalais. Le jus de bissap se révèle d’une grande aide au niveau des problèmes d’hypertension, avec un rôle de régulateur. Celui-ci a également des vertus diurétiques « Les feuilles vertes contiennent des fibres alimentaires, de la vitamine A, du fer, du calcium, du magnésium, du zinc et d’autres nutriments qui facilitent la digestion grâce aux fibres qu’elles contiennent », ajoute-t-elle.

Le Bissap a aussi la réputation de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Une étude réalisée par une équipe de nutritionnistes de l’Université de Boston aux États-Unis a montré les bienfaits de l’hibiscus. Pendant six semaines, ces chercheurs ont étudié le cas de 65 hommes et femmes de 30 à 70 ans en bonne santé. Ils ont partagé le groupe en deux, le premier buvait une tasse de 20 centilitres de tisane d’hibiscus trois fois par jour, et le deuxième buvait du placebo. Résultat : la tension artérielle du premier groupe fut améliorée par rapport à la situation de départ et meilleure par rapport au deuxième groupe qui consommait le placebo. Cette étude a ainsi montré que l’hibiscus contribue à améliorer les hypertensions modérées et les états hypertensifs.

 

La boisson des pharaons

Très consommé et répandu au Mali, en Côte d’Ivoire, et au Burkina Faso sous le nom de da bileni (bouche rouge en langue mandingue), le bissap est aussi connu en Martinique sous le terme de groseille pays, et de flor de Jamaïca au Mexique. En Égypte, on la nomme carcadet ou boisson des pharaons. Mais la plante est plus connue internationalement sous son appellation Bissap en langue Wolof (Sénégal, Gambie). La consommation de cette boisson diffère légèrement selon les pays, en Jamaïque les fleurs de bissap sont préparées avec du gingembre à l’occasion des fêtes de Noël, alors qu’en Thaïlande elles sont consommées en infusion. Selon les pays et les goûts de chacun, le jus peut être adouci avec du sucre, ou complété avec des feuilles de menthe et du citron pour donner un peu plus de saveur. Ses feuilles sont également utilisées dans la cuisine sénégalaise pour donner un côté plus relevé au thiéboudiène, un plat traditionnel à base de riz.

En France, cette boisson est consommée surtout chez les personnes d’origine africaine et caribéenne. Mais elle s’étend au-delà des frontières et gagne peu à peu un public plus large. Certains vont même jusqu’à ouvrir des restaurants, ou des fast-foods, en proposant au sein de leurs menus des plats et des boissons à base de bissap, ou encore des glaces ! Le restaurant Mama Rice à Goussainville propose par exemple des plats typiquement africains accompagnés de jus de bissap fait maison. De son côté le Bundy’z à Juvisy-sur-Orge en a fait une spécialité avec le poulet braisé.

À consommer sans modération !

 


Recette du jus de bissap

Les feuilles séchées de bissap se trouvent facilement dans les boutiques exotiques, comme dans les épiceries africaines, ou dans les rayons exotiques des grandes surfaces.

Les ingrédients (pour 1 litre de jus de bissap)

D’après ma chère maman, voici ce qu’il faut pour préparer un délicieux jus de bissap :

  • Un sachet de fleurs d’hibiscus rouges séchées
  • 100 grammes sucre semoule et 2 sachets de sucre vanillé.
  • Pour ceux et celles qui veulent donner plus de goût, prendre de la menthe (une branche suffit) et deux rondelles citron.

La préparation

  • Rincer les feuilles de bissap.
  • Chauffer un litre d’eau bouillante, puis mettez dans cette eau les feuilles d’hibiscus séchées. Laisser bouillir pendant 20 minutes jusqu’à ce que l’eau soit de couleur rouge.
  • Laisser reposer pendant au moins une heure.
  • Par la suite, à l’aide d’un tamis, passer le liquide afin de recueillir le jus et éliminer tout résidu solide.
  • Verser dans le jus le sucre ainsi que le sucre vanille, et pour ceux et celles qui le désirent la menthe et le citron. Mélanger le tout.
  • Verser le jus dans des bouteilles et placer les dans le frigo pendant 4 ou 5 heures.
  • Déguster frais.

Ils proposent le jus de Bissap :

Mama Rice, restaurant africain au 18 Avenue du 6 Juin 1944, 95190, Goussainville. Téléphone : 01 39 93 29 50.

Bundy’z, restaurant africain au 17 rue Pierre Semard 91260, Juvisy-sur-Orge. Téléphone : 09 50 29 71 84.


 

Par Djigui Diarra

© Kaizen, construire un monde nouveau… pas à pas

 


Voir aussi : La santé est dans l’assiette 

Lire aussi : Comment vivre longtemps et en bonne santé grâce à l’alimentation

Enregistrer

Enregistrer

5 commentaires

  1. David

    Bonjour,
    il est assez facile de trouver des fleurs d’hibiscus et ce depuis des années dans les boutiques de thés ou les magasins bio.
    Souvent dans les rayons infusions.

    Sinon, l’hibiscus infuse rapidement, que ce soit dans de l’eau chaude ou dans de l’eau froide.
    Dés 2 ou 3 minutes, l’eau froide devient rouge!
    Comme la plupart des infusions, il peux se boire chaud ou froid.
    Et avec une pince à thé, c’est toujours plus facile d’infuser les infusions et thé en vrac! 😉

    Répondre
    • nanou

      en décoction, le jus est plus concentré ! après 10 à 15 mn d’ébullition, j’ajoute le sucre les feuilles de menthe et les rondelles de citron qui infusent pendant que la préparation refroidit avant d’être mise en bouteille.

      Répondre
  2. LABODJA Ousmane

    Oui bonsoir,
    Je suis producteur de legumes et fruits biologiques au Togo,notamment l’hibiscus sabdarriffa ou bissap.
    Je souhaite avoir un client ou partenaire durable envue d’intensifier mes productions.
    Tel: 228 90 91 61 95
    Merci.

    Répondre
  3. Joseph

    La fleur d hibiscus.popularement en latinoamerica EL THE O FLOR DE “”JAMAICA””.
    La preparacion saludable..sin azucar(sucre)

    Répondre
  4. colibrindi

    bonjour
    la recette ne precise pas le poids d’un sachet d.hibiscus
    perso je mets 10 g/l
    je le stocke nature. sans sucre ni menthe et le prepare a la demande selon l’envie avec du jus de pomme (1 pour 1) par exemple qui rappellera au plus jeune depuis longtemps le “Fruite” fruit rouge mais avec le Bissap, c’est plus muscle….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *