« Les Français ne marcheront pas à la baguette ! »

3

Au lendemain du premier tour des élections présidentielles, le photographe et écrivain Xavier Zimbardo nous propose une série de Portraits de la France libre au 21ème siècle. À contre-courant des clichés nationalistes, ces photographies ont le désir de moderniser les représentations traditionnelles du Français avec sa baguette et son béret, à travers le visage des citoyens d’aujourd’hui dans leur beauté multiculturelle. Grâce à la joie de vivre des modèles, la fraternité s’installe ici avec humour et poésie.

« Les Français à la baguette » propose un sujet en phase avec une actualité inquiétante et certains discours dangereusement démagogiques. Le contexte actuel, souvent intolérant, invite au repli sur soi et au refus de l’altérité. Beaucoup ont fait leurs fonds de commerce politique de la peur de l’autre et du rejet des métissages. Le vivre ensemble dans toute la richesse de nos différences est menacé. Les élections de 2017 sont à nouveau marquées par une dérive extrémiste se basant sur une prétendue identité nationale et véhiculant des clichés populistes pernicieux.

Au lycée Jean-Jacques Rousseau de Sarcelles, nous avons lancé avec les jeunes un atelier-photo dans un esprit fraternel, en résistance à cette intolérance qui stigmatise l’appartenance originelle de nombre d’entre eux. Sarcelles est une ville certes pauvre économiquement mais riche d’une exceptionnelle diversité : sa population est originaire de plus de 90 pays. Le lycée est par conséquent très représentatif du visage multiculturel de cette nouvelle France qui forge peu à peu son originalité et sa vigueur dans un creuset permanent d’échanges et de partages.

Nous avons pris en photo des personnes de tous âges et de toutes origines, (jeunes, profs, administration, ouvriers, etc.), portant une baguette de pain et un béret sur fond de drapeaux français. Ceci nous a été inspiré par un célèbre sketch de Fernand Raynaud “Le douanier où il déclare : “Je n’aime pas les étrangers, ils viennent manger le pain des Français” et finit par faire fuir du village où il réside un étranger qu’il accable de ses sarcasmes. À la fin, l’étranger s’en va, avec toute sa famille, et retourne dans son pays au-delà des mers. Hélas depuis, au village, on ne trouve plus de pain : cet étranger… il en était le boulanger !

En ces temps de déchirement où les harangues de haine, de mépris et d’exclusion nous assourdissent et nous rabaissent sous leur clameur tonitruante, les seules voix de la raison ne suffisent pas. Pour contrer ces torrents de boue, il faut faire jaillir des sources d’eau claire au cœur des brasiers de la colère, des geysers d’enthousiasme. Géothermie de la chaleur humaine. Montrer avec tendresse, fierté et joie de vivre que le visage de la France est celui d’un peuple qui, comme la vie, est en perpétuelle métamorphose : une France aux multiples facettes dans toute la beauté de sa diversité. Et ces Français libres ne marcheront pas… à la baguette !

 

Texte et photos : Xavier Zimbardo

 


Lire aussi : L’appel des solidarité résonne au cœur de la campagne présidentielle

Lire aussi : Lamya Essemlali : « Mobiliser les jeunes de banlieue sur l’écologie est un vrai enjeu de société »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 commentaires

  1. Dhondt

    merci pour ces photos hautes en couleur et en optimisme… c’est mon pays tel que je l’aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *