Jacques, sobre et heureux



Jacques a décidé de vivre au plus proche de la nature, pour se rapprocher de sa nature intérieure. « Sobre et heureux », il nous a inspiré pour notre dernier hors-série.

 


Lire aussi : La sobriété heureuse selon Satish Kumar

Lire aussi : La sobriété heureuse appliquée à la politique

Close

Jacques, sobre et heureux

Close

Rejoindre la conversation

Jean-Marc le 15/01/2016 à 21:22

Bonjour merci pour cet article et les références vidéo.
C'est intéressent pour moi. Ca me permet de montrer d'autres modèles de vie a mes ados en recherche.
d'autres modèles et d'autres valeurs que celui proposer par notre société (croissance, consommation, dette).
J'ai également aimé celui de Léa Brassy. Je suis parti de cette vidéo pour la pister
https://vimeo.com/123123216
J'ai trouvé son blog sa page FB "athlete" et des articles .... C'est un autre modèle et une "belle personne" peut être une piste d'article.
Au plaisir de découvrir Kaïzen
JM

sainte sobriété le 03/11/2015 à 14:00

Ce type a tout compris du message du Christ !
Si tout le monde suivait cette voie, le système capitaliste qui nous oppresse deviendrait caduque, on s'arrêterait de consommer, des réseaux d'entr-aide se formeraient (église signifie assemblée), et nous arrêterions de chercher des solutions idéologiques ou politiques : la solution est simple, ce témoignage le prouve ! Mais la simplicité fait peur. La peur de perdre des choses matérielles auxquelles on s'attache, qu'on nous a vendues comme nous apportant plus de bonheur.
C'est faux : on vit heureux quand on a rien. Ainsi nous sommes en communion avec notre nature, LA nature (monde concret/matériel), et avec l'Esprit (monde spirituel), le tout forme la Création, et celle de l'être, dans son unité. C'est cette unité de l'être évoluant au sein de la Création plutôt que celle de l'avoir dans un monde pré-fabriqué qui doit dorénavant nous inspirer. Cet homme a eu le courage de faire ce pas, ce n'est pas le cas de certains qui se prétendent plus intelligents ou plus instruits. Évidemment si cet homme était moins seul, nous pourrions conjuguer nos forces et nos savoirs pour bâtir quelque chose d'autre, en parallèle du capitalisme, dont la mesure ne serait pas la valeur monétaire, mais la valeur humaine : l'homme comme mesure de tout.

Sylvie Robert Stanley le 03/11/2015 à 11:04

Bravo Jacques, bel example de communion avec le tout.

Claudia YogaPassion le 31/10/2015 à 02:53

Merci pour ce témoignage magnifique et très émouvant.

Les mots et la sagesse de Jacques me parlent beaucoup et je trouve qu'on devrait davantage parler de la simplicité volontaire et de la sobriété heureuse. Ce sont des façons de vivre que beaucoup de personnes ne connaissent même pas et je pense que cela pourrait faire écho pour elles aussi...

Claudia