Les consommateurs s’organisent !

1

La gourmandise est vecteur de mutation dans bien des domaines, c’est sur ce constat que CarrotMob a bâti le succès de sa démarche. Natif des Etats-Unis, le concept est simple et audacieux: “tendre la carotte plutôt que le bâton” pour inciter à la conduite du changement écologique auprès des commerces à échelle locale. Des CarrotMob ont déjà eu lieu dans plus de 100 pays à travers le monde, y compris en France. Préparez-vous, ça va bientôt arriver chez vous !

Pourquoi ça marche ?

Les règles du jeu sont simples et fondées sur un échange gagnant-gagnant pour tous les acteurs de l’évènement. Des commerces (épiceries, restaurants, magasins, services…) sont sélectionnés par l’équipe organisatrice du CarrotMob (mob, comme… mobilisation) et invités à participer à une enchère. Sur une période donnée, les organisateurs vont faire affluer un maximum de personnes dans le commerce. Celui-ci doit investir une partie des bénéfices de cette fréquentation supplémentaire dans la restructuration écologique de son établissement. Celui qui propose le pourcentage le plus élevé remporte les enchères !

Tout le monde y gagne :

  • Le commerçant, qui va pouvoir grâce aux gains, effectuer des travaux ou changements écologiques (et généralement onéreux) dans sa boutique. Il va aussi jouir d’une notoriété et d’une image positive en amont du CarrotMob ainsi que le jour-même. Si les consom’acteurs sont satisfaits, sa clientèle va s’élargir.
  • Les participants, qui s’investissent à échelle locale pour une action écologique, porteuse de sens et peu contraignante. Lorsque l’évènement est dans un lieu de loisir, un côté convivial et ludique s’ajoute au plaisir de participer.
  • Les organisateurs, qui par le biais de la popularité de l’évènement vont pouvoir en organiser d’autres et inviter de nouvelles équipes organisatrices à se composer un peu partout dans le pays.

Le CarrotMob arrive chez vous

En France, c’est l’association Carrot Community qui a importé et adapté le concept. Florian Guillaume, Rennais de 24 ans, a porté sa naissance “c’est en 2009 que j’ai découvert le concept émergeant aux Etats-Unis. Il m’a tout de suite fasciné alors j’ai motivé deux camarades à m’aider dans l’organisation d’un CarrotMob à Rochefort-sur-mer. J’étais alors en BTS et je voyais ce premier opus comme un test. J’ai contacté Brent Schulkin, le fondateur et avec ses conseils, nous avons préparé notre évènement”. Le 30 avril 2010 au Vuelta Café, a lieu le premier CarrotMob français. Le premier d’une longue série, qui fut un franc succès ! “A notre grande stupéfaction, plus de 250 consommateurs se sont présentés ce jour-là, le surplus de bénéfices fut de 1000 euros” se souvient Florian. Cette somme, le patron du café l’a investi dans l’installation de lumières leds performantes, ainsi que dans un système frigorifique écologique pour conserver des tapas.

Carrot Community a déjà organisé 7 évènements depuis la naissance de l’association en France. Florian Guillaume chapote le déploiement du concept dans de nouvelles ville, avec l’aide du fondateur Brent Schulkin: “la vocation de l’association est de guider les groupes qui souhaitent s’organiser en France (voir notre encadré à ce sujet). A Paris par exemple, certains sont très actifs et ont des spécialités. Harmoniser va aussi nous permettre de distribuer les bons outils et partager les bonnes pratiques pour faciliter la mise en place des CarrotMob. On aimerait garder l’esprit original du concept, pour limiter les déviances ou les idées farfelues. On voudrait notamment éviter que des commerçants organisent eux-mêmes des CarrotMobs, car on risque les conflits d’intérêt”. Pour autant, l’association n’est pas hostile aux idées nouvelles et originales. Jusqu’à fin juin par exemple, un CarrotMob longue durée est organisé sur un voilier ! Audierne Voile est une compagnie bretonne d’écotourisme qui aimerait équiper un petit voilier de croisière d’une hydrogénératrice. Un équipement écologique onéreux qui va peut-être pouvoir être installé avec l’aide des CarrotMobers: à chaque croisière commandée, les bénéfices sont investis dans l’achat de l’hydrogénératrice!

Tout est communication

L’élément-clef d’un CarrotMob réussi, c’est la fréquentation. Pour entrer en contact avec les participants potentiels, l’association utilise tous les moyens à sa disposition et en particulier les plus modernes: “pour chaque CarrotMob, on organise en amont une vraie campagne de communication : relations de presse et communiqués, conférences, articles dans la presse locale, présence sur les réseaux sociaux (en particulier Facebook et Twitter). Le soutien des bloggeurs influents nous est très précieux et utile, ils sont engagés et relaient nos campagnes pour nous aider à toucher un maximum de personnes”.

Le site internet de l’association est en ligne et on dénombre plusieurs centaines de sympathisants sur les différents réseaux sociaux. Une notoriété qui s’affine et se mesure le jour J: le 6 avril dernier, à la Bellevilloise à Paris, ils étaient plus de 1000 consom’acteurs générant près de 10 000 euros de gains pour l’établissement (le record de bénéfices mondial, tout CarrotMob confondus)! C’est important et essentiel car sans les consom’acteurs, le mouvement n’existerait pas. Florian le sait: “on est dans une société de consommation, mais la conduite du changement existe et il faut la prendre en considération. Rien ne sert de brutaliser les gens comme on le voit parfois. Ce que j’aime avec les CarrotMob, c’est que justement on tend la carotte et pas le bâton, c’est une philosophie de transition. On créé aussi du lien entre les consommateurs et les commerçants.”

Un modèle qui s’ajuste “à la Française”

Si la mayonnaise prend dans la plupart des établissements contactés par l’association, ce ne fut pas sans quelques affinages: “ici en France, les gens ne sont pas encore prêts à parler d’argent aussi ouvertement qu’aux Etats-Unis, ou en Allemagne par exemple. On ne peut pas aborder les boutiques en leur assurant qu’on va faire “pleuvoir” l’argent chez eux, pour employer les termes de la campagne Américaine. On ne peux pas non plus mobiliser les participants avec le discours “vote with your money” *. On s’en est aperçu lors de notre première prospection”. Florian et son équipe ont du faire face à l’étonnement et l’appréhension de certains commerces, qui craignaient la foule ou du vol de marchandise.

Du côté des participants aussi, l’argumentaire s’adapte pour mieux séduire “les CarrotMobers ne se déplacent pas encore sur le seul argument d’une action écologique et solidaire. Dans les épiceries par exemple, on sait que cela prendra difficilement car on n’est pas prêts à se bouger tous ensemble pour aller faire les courses. Notre stratégie, c’est alors de commencer par nous faire connaître en mettant en avant le côté ludique. C’est pour cela qu’on choisi plutôt des restaurants, des café ou des bars, des lieux qui prêtent à faire la fête.”

Travaux pratiques : organiser un CarrotMob

Envie de vous investir pour changer les choses dans votre localité ? Suivez le guide …

1-) Réunissez une équipe. Chacun son rôle, chacun sa force! Relationnel, communication, publicité, informatique, toutes les compétences comptent. Rejoignez Carrot Community qui vous aidera dans vos actions.

2-) Démarchez les commerçants. Ciblez le cœur d’activité que vous jugez opportun et construisez votre argumentaire.

3-) Départagez et déterminez un lieu. Organisez les enchères, prévoyez les détails du jour J avec le commerçant sélectionné.

4-) Ameutez les participants. Prévenez la presse locale, misez sur internet et tissez la toile qui fera grandir la notoriété de l’évènement.

5-) Le jour J, gérez l’évènement, mesurez l’ambiance et profitez vous-aussi !

6-) Après la mobilisation, c’est le temps du bilan : décidez avec le commerçant des changements réalisables grâce au bénéfice résultant du CarrotMob. Tenez vos participants informés et imaginez la campagne suivante !

Rejoignez le mouvement

Le prochain CarrotMob aura lieu à Rennes le 23 juin. L’association prévoit ensuite de déployer le mouvement à Nantes, Bordeaux, Strasbourg et Paris dès la rentrée prochaine. Pour garder le contact et vous tenir informé de l’actualité dans votre région, rendez-vous sur le site de Carrot Community, sur leur page facebook ou sur Twitter. C’est grâce à votre participation que le concept prend de l’ampleur !

 

Etiquettes

Une réponse

  1. Tatiana

    Le site carrotmob.fr est mort (erreur 502). Mais c’est génial comme idée ! Vivement que ça se passe à Toulouse !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *