Pédagogie

Ma vie de professeur à l'école Steiner-Waldorf



Philippe Pérennes est professeur de classe à l’école Steiner-Waldorf de Colmar depuis 30 ans. Il est également intervenant dans des formations de socio-thérapeutes, de biodynamistes et d’animateurs nature. Au micro d’Alexandre Sattler, il nous livre sa vision de la pédagogie Steiner et son expérience de l’enseignement.  

 

Emission 1 : Son parcours, de la biodynamie à la pédagogie Waldorf

 

Emission 2 : Le développement artistique de l’enfant, au cœur de sa pédagogie

 

Emission 3 : Son expérience avec les enfants, les parents…

Aller plus loin

contenu abonnés
11/10/2017| Pédagogie

Célébrer ses premières lunes

contenu abonnés
31/08/2017| Pédagogie

François Taddei, le savoir éthique

contenu abonnés
contenu abonnés
13/07/2017| Éducation et Pédagogie

Dormir sans larmes : pour un sommeil apaisé des bébés

En lien avec le sujet

Kaizen 40 : Apprendre autrement

6,00 € Voir le produit

Ma vie de professeur à l'école Steiner-Waldorf

Close

Rejoindre la conversation

Suzon B. le 16/10/2018 à 17:48

J'aimerais beaucoup connaitre la définition et les applications d'"une écologie responsable, rationnelle, s'appuyant sur une méthodologie scientifique solide et s'adossant à une philosophie humaniste sérieuse."
Ça a l'air imparable, et de nos jours, on en a bien besoin !

Kaizen Magazine le 11/10/2018 à 12:57

Bonjour Max,
si vous pensez que c'est mieux ainsi, libre à vous ... Oui Cyril Dion est un des cofondateurs, et donc nous le connaissons bien :-) . Sur quelle méthodologie scientifique solide pouvez vous affirmer qu'il est représentant d'un mouvement ésotérique new age ? Vous qui aimez le sens juste des termes : Ésotérisme (du grec ancien esôteros, « intérieur ») Accessible à un cercle restreint d'auditeurs, d'accès difficile ( Larousse) . Avec son film Demain, césar du meilleur documentaire, et 1 Million de spectateurs vous conviendrez qu'on a vu des "cercles plus restreints, d’accès difficiles" .
Oui vous avez raison, La scientologie est une secte et elle est autorisée dans certains pays. Mais relisez ce n'est pas ce que nous écrivons. On écrit que les vignerons qui pratiquent la byodinamie sont des gens ouverts (pas sectaires) et que l'éducation, et la médecine inspiré par Steiner est légalement dispensées dans les écoles, et les hôpitaux, en Allemagne,suisse. Si toutes ces écoles et ces hôpitaux sont pour vous des sectes, c'est un autre débat. Mais opposé une vraie secte à des lieux ouverts au public, c'est un peu faible aussi, non ?
Quant à l'écologie responsable et rationnelle, c'est justement celle ci que nous donnons à lire depuis 6 ans dans Kaizen, avec uniquement des initiatives pérennes et reproductibles ...car nous sommes cartésiens aussi :-)

Max M. le 11/10/2018 à 12:30

Bonjour,

Je crains m'être trompé de lieu, je vous prie de m'en excuser. Je viens de m'apercevoir que Kaizen a été fondé par Monsieur Cyril Dion et est partenaire des Colibris (et donc dans la "mouvance" bien implantée de l'ésotérisme new age).... Désolé de vous avoir réveillés...
Quant à vos arguments...avec tout le respect que je vous dois, quelle faiblesse !!!
"Cartésianisme" : ne parlez-pas de ce que vous ne connaissez pas, par pitié !!! Vous employez ce terme dans le sens du café du commerce.
"Argument de la légalité d'une pratique dans un pays"...à ma connaissance l'Eglise de Scientologie ou la Nouvelle Acropole sont autorisées dans certains pays. Pouvez-vous me regarder droit dans les yeux et me dire qu'il n'y a aucune dérive sectaire dans ces organisations ?

Pour ma part, je défends une écologie responsable, rationnelle, s'appuyant sur une méthodologie scientifique solide et s'adossant à une philosophie humaniste sérieuse.

Je ne lirai donc plus aucun article émanant de votre site (de même que j'appelle au boycott des produits Waleda et de tout ce qui touche de près ou de loin à la mouvance ou à l'idéologie anthroposophique).

A bon entendeur !

Claire M. le 11/10/2018 à 01:01

Je m’intéresse à la philosophie de Steiner depuis de nombreuses années ; j'ai beaucoup lu à ce sujet, vu des documentaires et jamais je n'ai ressenti de dimension sectaire. Donc d'après Max, je suis un esprit naïf! C'est dingue comme lorsqu'on parle et que l'on agit avec son coeur, dans ce monde humain, on peut déchainer la haine.

Kaizen Magazine le 11/10/2018 à 00:33

Max, merci pour cette précision ! Oui nous avons lu, connaissons, les critiques de G Perra. Mais vous personnellement, avez vous déja bu du vin cultivé en biodynamie, discuté avec ces vignerons ? Avez vous déja échangé avec des enseignants, des parents des élèves qui travaillent, vont en école Steiner ? Nous, nous l'avons fait et à chaque fois nous avons rencontré des gens ouverts, curieux qui il est vrai ne suivent pas un modèle conventionnel, mais jamais de gens aux pratiques ou approches sectaires. Peut etre avons nous eu de la chance ! Mais tel Gandhi, nous regardons ce que les hommes font plutot ce que les gens disent . Par ailleurs comment expliquez vous qu'en Suisse, Allemagne, Pays bas, les ecoles, les hopitaux qui s'inspirent de la pensée de Steiner soit autorisés, légaux ? Peut etre parce l'esprit cartésien français doit s'ouvrir et que la vérité n'est pas si simple. Et pour preuve un journal on ne peut plus classique, cartésien, les Inrock, tempère sacrément les propos de G PErra https://www.lesinrocks.com/2017/05/19/actualite/la-nouvelle-ministre-de-la-culture-est-elle-vraiment-proche-dune-secte-comme-la-dit-jean-luc-melenchon-11946671/

Max M. le 10/10/2018 à 19:16

Vous ne pouvez pas ignorer (et d'ailleurs vous n'ignorez pas) les analyses et position critiques qui ont émergé à l'égard des pratiques et de l'idéologie anthroposophiques depuis de nombreuses années dans de nombreux pays du monde et notamment en France. Si Kaizen entend occuper une place journalistique (et non simplement un relai orienté d'opinions) auprès de ses lecteurs, il serait bon qu’il mette les propos ici tenus en perspective par rapport aux critiques qui ont pu être établies (notamment, celles, fort argumentées et fort documentées de Grégoire Perra). Lorsque l'on parle de pédagogie prenant en compte l'humain (ici l'enfant) dans une dimension qui le dépasse (ah bon, il y a quelque chose qui dépasse la subjectivité humaine ???), qui va au-delà de ce qu'il présente ici et maintenant (sa phénoménologie en quelque sorte), de quoi parle-t-on ? Sur quel fantasme de l'être humain débouchons-nous ? Sur quelle métaphysique de bas étage ?
Je ne cherche pas ici à juger de croyances (fussent-elles totalement stupides) ; la bêtise s'autorise bien d'elle-même et n'a aucunement besoin de ses détracteurs.
Mais malheureusement la bêtise érigée en croyance dogmatique et fermée sur elle-même comporte des éléments de dangerosité individuelle et sociale.
Du même coup, vous comprendrez que par "spirale sectaire", j'entendais faire référence à la notion de secte prise dans son acception la plus archaïque : groupe fermé sur lui-même dont les membres suivent dogmatiquement les paroles et les écrits d'un maître ("gourou" ?) élevés au rang de principes de pensée et d'action indiscutables.

Kaizen Magazine le 10/10/2018 à 18:50

Bonjour Max, pouvez-vous détailler les points sectaires que vous entendez ici ? Merci, bien à vous.

Max M. le 10/10/2018 à 16:15

Ou comment embobiner les esprits naïfs dans la spirale sectaire...