Les bienfaits de la méditation pour enfants

Et si la méditation devenait un jeu d’enfant ? Pari réussi pour Eline Snel, thérapeute néerlandaise, auteur du best-seller Calme et attentif comme une grenouille (Éditions les Arènes, 2012). Prendre conscience de son corps, de sa respiration et de ses émotions pour s’épanouir est possible dès l’enfance. Forte d’une méthode enseignée à des milliers d’enfants et des professionnels de l’enfance dans le monde, Eline Snel prolonge son succès avec un guide d’activité destiné aux enfants de 5 à 8 ans : Calme et attentif comme une grenouille. Ton guide de sérénité (Éditions les Arènes, 2017). Rencontre.
Les enfants sont-ils capables de méditer facilement ?

Oui, quand ils savent comment s’y prendre c’est très simple pour eux. Je les initie d’ailleurs souvent sans support. La plupart des enfants aiment vraiment faire une pause et prendre conscience du mouvement de leur corps et l’observer. Ils adorent ça ! Ils remarquent aussi ce que la méditation peut leur apporter de bénéfique, car généralement ils ne savent pas comment se procurer cette sensation de bienveillance envers eux-mêmes.

Quels sont ces bienfaits ?

Eline Snel

La méditation peut influer sur leurs humeurs ; au lieu d’être réactifs, en criant ou en frappant quelqu’un par exemple, les enfants peuvent appuyer sur leur bouton “stop” et attendre, avant faire de faire un choix pour un comportement plus sain ou plus bienveillant. C’est une manière de prendre du recul, d’avoir plus conscience de ses émotions. En faisant les exercices de méditation de la grenouille ou du spaghetti décrits dans le premier livre par exemple, ils apprennent à observer et à ressentir ce qui se passe dans leur corps. Lorsqu’ils seront en colère, ils pourront ainsi observer cette émotion dans les tripes, comment ce feu débute et devient grand et pourront réaliser que cette colère n’a pas besoin de grandir.

La méditation permet ainsi aux enfants de mieux prendre soin de leur monde intérieur pour mieux se connaître. Ils prennent aussi conscience que s’ils veulent réussir dans le monde extérieur, ils doivent être familier avec leur monde intérieur.

Certains enfants ont des difficultés à s’endormir. Pourquoi est-ce important de méditer pour trouver le sommeil ?

L’époque où nous vivons génère beaucoup de stress, les choses changent très vite, pour les enfants aussi. Nombreux sont ceux, comme chez les adultes, qui ruminent avant de dormir. Ils continuent de penser à ce qui s’est passé durant le journée et à se poser des questions. Or, avec la méditation, les enfants connaissent un moyen de se concentrer sur leur respiration et de la ressentir pour oublier la rumination. Car on ne peut pas se focaliser sur la respiration et ses pensées en même temps. Il est très facile de méditer pour eux, parce qu’ils sortent de leur mental, entrent en contact avec leur reste du corps, et cela les amène à dormir comme une rose !

Existe-t-il des différences entre la méditation pour enfant et celle pour adulte ?

Non, la seule différence est que pour les enfants, il faut rendre la méditation plus ludique et plus courte (entre 5 et 10 minutes). Il est important de maintenir cet aspect “jeu” pour que les enfants puissent vraiment l’apprécier.

Est-il important que les parents les accompagnent dans cette pratique ?

Oui, mais je pense aussi qu’il est très important que les parents commencent à méditer par eux-mêmes. Car la méditation développe la conscience et permet aux parents d’être plus à même d’écouter ce que l’enfant veut vraiment dire et pas ce qu’ils pensent que l’enfant dit. Ils sont aussi plus aptes à identifier les réactions automatiques chez les petits.

Pensez-vous que les enfants qui pratiquent la méditation seront des adultes différents ?

J’espère qu’ils le seront. Dans certaines écoles aux Pays-Bas, chaque enfant pratique la méditation 10 minutes chaque jour, toute l’année. Certains depuis plus de 8 ans déjà ! Or diverses études ont montré que ces enfants sont beaucoup moins réactifs à leurs humeurs et leurs sensations vis-à-vis des autres, ils mémorisent mieux car ils sont moins stressés et leur esprit est plus disposé à apprendre. Quand ils commencent la journée avec la méditation en classe leur esprit est plus clair par rapport aux éventuels problèmes qu’ils peuvent vivre à la maison.

Des études ont aussi montré que les capacités d’organisations des enfants sont plus importantes avec la méditation, ils s’adaptent plus facilement aux situations et peuvent mieux planifier les choses. Et au lieu d’être seulement jugé dans leur capacité à apprendre, ils se ressentent mieux en tant qu’être humain. Donc lorsqu’on médite seulement quelques minutes par jour, à la maison ou à l’école, je suis sûre que cela peut changer le monde.

 

Entretien réalisé par Sabah Rahmani

©Kaizen, construire un autre monde… pas à pas.

 

 


 

 

 

 

Aller plus loin avec le livre Calme et attentif comme une grenouille – Ton guide de sérénité

 

 

 

 


Lire aussi : L’attention, ça marche ! Portrait d’Eline Snel.

Lire aussi : La méditation 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *