« Donner aux enfants les outils pour qu’ils restent connectés au vivant. »

À L’école du Colibri, qui accueille chaque année 35 élèves du CP au CM2 au cœur des Amanins, centre agroécologique dans la Drôme, Isabelle Peloux développe une pédagogie de la coopération (plutôt que de la compétition). Entretien radiophonique avec Alexandre Sattler pour La voix du Kaizen.

Partie 1

Partie 2

Extraits

« L’enfant est dans l’instant présent. Il nous ramène à l’essentiel. C’est un être qui a déjà tout, mais ce tout reste à construire. »

« Nous – les adultes qui servons de repères – devons être clairs avec nos états émotionnels [afin d’être crédibles auprès des enfants]. Nous devons leur faire part de notre colère, de notre fatigue, de notre tristesse, de notre inquiétude. »

« La planète se remettra fort bien de notre passage. Elle continuera son chemin. En revanche, l’humanité est en danger. C’est pourquoi nous devons apprendre aux enfants combien la planète a des ressources limitées. »

« Le défi est de donner aux enfants les outils pour qu’ils restent connectés au vivant qui est en eux comme dans la nature autour d’eux. Il faut donc leur apprendre à descendre dans la vie qui circule, depuis des milliards d’années, dans les plantes, dans les animaux, dans les minéraux. Leur montrer comment s’en inspirer. »

« En fait, l’école n’est qu’un petit bout de l’éducation. La société et la famille – surtout ! – sont des environnements où l’enfant va passer la plupart de son temps. Ce n’est pas que l’école qui fera bouger l’éducation, mais l’ensemble de ceux qui éduquent. »

 

Isabelle Peloux à L’école du Colibris. Photos © Les Amanins

 

 


 

 

Pour une vision globale de l’éducation de la naissance de l’enfant à ses 18 ans, profitez des trois hors-série Kaizen autour de la parentalité positive pour 36 €. Frais de port offerts !!

 

 

 

 


Lire aussi : « Je suis plus utile instituteur que trader »

Lire aussi : « J’ai confié le pouvoir aux élèves : la classe est devenue une démocratie »

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *